Cartographies numériques


Qu’est-ce que la cartographie : un peu d’histoire

Commençons par définir ce qu’est la cartographie. En France depuis la seconde guerre mondiale, c’est l’IGN (Institut National Géographique) qui est chargé de réaliser et de mettre à jour les cartes. C’est grâce à des bornes géodésiques que l’on a pu calculer la distance entre plusieurs points grâce à un système de triangulation. Après de multiples calculs et de nombreuses années, on a ainsi pu définir des milliers de coordonnées de points, ce qui de fil en aiguille, a permis de réaliser des cartes. Viennent ensuite les prises de vues aériennes et les mises en place de différentes échelles de mesure pour compléter ces cartes avec les reliefs, etc….

Cette mise au point étant faite, quelle est la différence entre la cartographie et la cartographie numérique ? Au niveau des données, aucune ou presque, c’est le format qui change. Si la cartographie est désignée par les cartes en papier, qu’elles quelle soient ; la cartographie numérique, elle, est utilisable sur un format numérique : ce sont les cartes GPS.

Toutes les marques de GPS ne fonctionnent pas avec la même cartographie numérique

Si toutes les cartes topographiques sont conçues à partir des données géographiques IGN, tous les fonds de cartes GPS ne présentent pas toujours le même visuel : on parle, notamment pour Garmin de cartographie vectorielle. Nous nous intéresserons ici aux GPS de randonnée : GlobeXplorer pour GPS Globe et Garmin.

A différentes échelles, la cartographie numérique GlobeXplorer est une reproduction à l’identique de la véritable carte papier de randonnée IGN. Chargée sur une carte microsd, la cartographie est disponible pour la France entière, divisées par zones de montagnes ou par régions. La cartographie numérique GlobeXplorer est disponible pour tous les smartphones et tablettes Android. Nous vous conseillons, pour un usage de randonnée d’acquérir un smartphone spécifique de la marque GPS Globe pour des questions d’autonomie mais surtout parce qu’ils possèdent une réelle antenne GPS, pas besoin de réseau 4G pour accéder aux cartes.

Les GPS Garmin, quant à eux, fonctionnent avec une cartographie dite vectorielle. Si les données de l’IGN sont toujours à l’origine de la carte topo Garmin, le visuel est quelque peu différent d’une carte IGN traditionnelle. L’avantage des données vectorielles, c’est qu’elles sont composées de surface ; aussi, elles sont bien plus lisibles sur une petite surface comme celle d’un écran de GPS. Pour ses topos montagne, Garmin utilise les deux modes de représentation numérique sur une seule et même carte topographique : vectorielle pour les chemins et rasters pour les chaînes montagneuses, pour plus de précisions.

Les innovations Garmin pour leurs GPS outdoor

Peu importe la carte topo que vous utilisez chez Garmin, elle possède un ‘active routing’ : la possibilité de vous proposer un itinéraire en fonction de votre activité, de votre point de départ et d’arrivée. A l’instar d’un GPS auto, vous serez guidé mais toujours sans la voix : on est en pleine nature… Si vous souhaitez vous-même traiter vos données, il vous faut installer gratuitement le logiciel BaseCamp : véritable logiciel cartographique créé par Garmin. Ce logiciel de cartographie permet de créer des itinéraires, définir des points de passages, récupérer vos traces….


Top