Haut

Blog

Comment choisir son réchaud de randonnée ?

Catégorie: Conseils pratiques
Partager:

Les randonneurs expérimentés le savent : partir en randonnée sur plusieurs jours, ça se prépare ! Après avoir choisi votre itinéraire de randonnée grâce à une carte IGN, il va falloir sélectionner les vêtements de randonnée et l’équipement de rando qui vous accompagneront dans votre excursion outdoor. Chez le “Vieux”, vous trouverez bien évidemment tout le nécessaire ! Et que ce soit pour trouver des bâtons de marche adaptés à votre morphologie, choisir le sac de couchage adéquat en fonction de la météo ou sélectionner le bon modèle de tente de randonnée, vous pourrez vous référer à nos guides de choix. Nous avons réuni dans ces petites bibles de l’outdoor les meilleurs conseils de nos experts pour vous aider à bien choisir ces essentiels qui vont généralement conditionner le bon déroulement de votre sortie. Pour autant, il ne faut pas négliger non plus le petit matériel de randonnée : c’est souvent lui qui va faire la différence niveau confort durant votre excursion. A commencer par le fameux réchaud de randonnée ! À gaz, multicombustible, à alcool ou à bois, le réchaud est essentiel pour s’assurer des repas complets et réguliers. Quel type de réchaud faut-il privilégier ? C’est ce que nous allons vous expliquer !

LE RÉCHAUD À GAZ

Ce réchaud est probablement le plus simple du marché à utiliser, et c’est souvent celui que l’on privilégie comme réchaud de camping d’ailleurs. En effet, les réchauds à gaz fonctionnent avec des cartouches jetables composées d’un mélange de butane et de propane. La puissance de chauffe d’un réchaud à gaz est également élevée et le réglage de la flamme est très précis pour s’adapter au type de nourriture cuisiné. En revanche, le réchaud gaz supporte mal le froid, notamment à cause du butane qui devient inopérant en cas de température négative. Et qui dit cartouches, dit aussi poids supplémentaire dans le sac à dos de randonnée !

LE RÉCHAUD MULTICOMBUSTIBLE

Ce type de réchaud s’utilise partout et par tout temps. En effet, en plus d’avoir un très bon rendement par toute température et altitude, ce réchaud à combustible liquide utilise au choix de l’essence, du pétrole ou du gazole pour fonctionner. Des ressources trouvables partout dans le monde ! Le réchaud multicombustible est également très fiable de par son fonctionnement : l’utilisateur actionne une pompe pour mettre sous pression le combustible liquide et l’envoyer sur le brûleur. Il n’y a plus qu’à cuisiner votre plat lyophilisé et à passer à table ! Attention cependant : l’utilisation du réchaud multicombustible est un peu plus complexe et son entretien nécessite une minutie bien particulière pour ne pas qu’il devienne dangereux pour son utilisateur. Ce type de réchaud est donc plutôt réservé aux randonneurs avertis.

LE RÉCHAUD À ALCOOL

Très simple d’utilisation lui aussi, le réchaud à alcool se trouve sous trois formes : alcool liquide, solide ou en gel. Comme le réchaud multicombustible, le réchaud alcool fait appel à un combustible qui peut se retrouver facilement dans le monde. Léger et peu onéreux, le réchaud à alcool est aussi plus économique que le réchaud essence ou gaz. En revanche, la vitesse de chauffe de ces réchauds est plus lente. Il faut donc le préchauffer par température négative avant utilisation. Veillez également à vous abriter du vent pour le faire fonctionner, sinon les bourrasques empêcheront la flamme du réchaud de se maintenir.

LE RÉCHAUD À BOIS

Un peu moins répandu, le réchaud à bois est pourtant très pratique et écologique ! Son fonctionnement se base sur une ressource gratuite et abondante, notamment en forêt : le bois. Vous n’avez donc pas à ajouter ces combustibles dans votre sac à dos de randonnée puisque l’approvisionnement se fait sur votre lieu de campement ! Veillez cependant à collecter du petit bois sec et à éviter le bois mouillé qui compliquerait la mise en route du réchaud. Vous l’aurez cependant compris : le réchaud bois est difficilement utilisable dans les régions dépourvues d’arbres (steppes désertiques, vastes étendues de neige, etc). Préférez également une popote facilement nettoyable car la suie des branches se dépose généralement sur la casserole, ce qui rallonge le temps nécessaire pour la vaisselle. Et puisque le rendement est quelque peu inférieur aux autres réchauds, privilégiez des modèles de réchauds à bois composés d’une double paroi permettant d’optimiser le transfert de la chaleur.

Dans tous les cas, que vous partiez en randonnée en montagne, dans les bois ou sur des terres plus exotiques, vous trouverez forcément le réchaud qui correspond à vos besoins et à votre budget chez le “Vieux”. Vous n’avez donc plus qu’à faire votre choix !