Haut

Un petit coup de main pour bien choisir votre sac à dos d'alpinisme ?


Un petit temps d'analyse pourchoisir le bon sac de montagne...

Alpinisme, cascade de glace, dry tooling, ski de randonnée… Vous êtes de celles et ceux qui aiment progresser en montagne, hors des sentiers battus ? Outre le soin que vous porterez au choix de votre matériel de haute montagne, choisir son sac d’alpinisme nécessite une attention toute particulière. En effet, très différent du sac à dos de randonnée par sa forme, sa robustesse et son accessoirisation - entre autres - le sac à dos montagne est un véritable sac à dos technique.

Progressons ensemble pour choisir le bon sac à dos d'alpinisme...


Sacs de randonnée VS sac de montagne !

Quelles sont les points communs et divergences entre ces deux types de sacs à dos ? On vous dit tout en détail sur les particularités des sacs à dos alpinisme.

Ciblez votre usage pour définir le bon volume et la catégorie de votre sac d’alpinisme !

Il n’est pas toujours simple de déterminer la contenance de son sac à dos… La durée de votre sortie et votre utilisation sont deux critères clés pour faire le bon choix.

Les conseils du « Vieux »

Pour optimiser le rangement de votre sac à dos d’alpinisme.


Tout savoir sur les sacs à dos pour l'alpinisme


Si le sac de randonnée et de trek est plein d’astuces et de poches de rangement pour optimiser l’espace, le sac d’alpinisme est beaucoup plus épuré - et c’est volontaire ! En effet vos besoins sont différents en fonction des activités que vous pratiquez. En rando, trek ou voyage, la recherche est axée sur la praticité – suivez le guide pour choisir le meilleur sac à dos de randonnée.

En alpinisme, c’est tout l’inverse : on cherche à limiter le poids et l’encombrement de son portage. Toutefois, si l’on devait trouver un besoin commun aux deux pratiques, et nous dirions même à toutes les pratiques outdoor, c’est le confort !


Quelles sont les particularitésdes sacs à dos pour la montagne ?

Au fur et à mesure que vous prenez de l’altitude, les sentiers tracés disparaissent pour laisser place à des terrains plus escarpés. Des passages techniques nécessitant de pouvoir évoluer sans risquer de s’accrocher, notamment lorsqu’il s’agit de se faufiler dans des passages étroits…

Votre besoin ? Un sac à dos robuste et ergonomique ! Votre sac de montagne doit pouvoir résister aux frottements sur la roche ou la glace et au port de votre matériel d’alpinisme. De plus, afin de vous faufiler dans des passages parfois très techniques mais surtout pour ne pas vous déséquilibrer pendant votre ascension, votre sac à dos doit le plus possible, faire corps avec vous. Pour remplir ce cahier des charges, les sacs à dos d’alpinisme sont « construits en tube ». Ainsi, ils suivent la ligne de votre dos sans débords sur les côtés : vous n’êtes pas gêné lors de votre progression. Lorsque l’on parle d’ergonomie, l’accessoirisation est elle aussi concernée. Le sac à dos de montagne est épuré afin de pas avoir de sangles pendantes qui risqueraient de s’accrocher à la roche dans les passages étroits. On se contentera de porte-matériels sur la ceinture ventrale à la place des traditionnelles poches zippées ou filets. Démunies de poches latérales pour conserver une forme longiligne, le sac à dos alpinisme peut potentiellement être munie d’une poche à crampons sur la face avant. Enfin, pour que le sac à dos fasse parfaitement corps avec le pratiquant, le filet tendu est totalement proscrit sur les sacs d’alpinisme. Vous trouverez donc exclusivement des dos en mousse, plus ou moins matelassées en fonction du poids à vide du sac.

Néanmoins, la construction du dos permettra toujours une excellente respirabilité grâce à des mousses ventilées formant au milieu du dos, une colonne d’air efficace, c’est le cas des sacs Deuter, par exemple.

VOIR TOUS LES PRODUITS

LE CHOIX DU “VIEUX”
SAC ALPINISME GUIDE 45+ - DEUTER

DEUTER

SAC ALPINISME GUIDE 45+

156€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
SAC ALPINISME GUIDE 40+ SL - DEUTER

DEUTER

SAC ALPINISME GUIDE 40+ SL

147€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
SAC A DOS ALPINISME TRILOGY 30 - MILLET

MILLET

SAC A DOS ALPINISME TRILOGY 30

299€00 

 

Au niveau des tissus, on utilise majoritairement des tissus Ripstop. Ce tissage façonné en maillage croisé permet d’éviter une éventuelle déchirure continue du tissu. En effet, en cas d’accroc, le tissu ne se filera pas plus loin qu’à l’extrémité de son carré de quadrillage. De plus, le tissage Ripstop permet de maintenir la toile en place ; aucun risque d’extension de la matière. Comment le reconnaître ? Les fibres de toiles sont entrelacées à intervalles réguliers ce qui rend le tissu Ripstop facilement identifiable à l’œil nu : cherchez les toiles avec un quadrillage visible.

Et pour le fond de sac ? Comme pour tous les sacs à dos, les marques cherchent à fabriquer des fonds de sacs résistants ; c’est d’autant plus vrai pour les sacs d’alpinisme. Souvent en Risptop ‘renforcé’, le fond de sac peut aussi présenter un empiècement en Cordura encore plus résistant à l’abrasion mais plus lourd.


Anatomie du sac à dos d'alpinisme

Si la structure même du sac de montagne n’est pas très différente de celle du sac de rando ; notamment au niveau du quatuor bretelles, ceinture ventrale, rappel de charges et sangle pectorale, quelques détails diffèrents.

En effet, la ceinture ventrale est dotée d’une ou de deux attaches porte-matériel, à la place ou en complément de la poche zippée habituellement présente. Cet accès rapide permet d’accrocher vos mousquetons et/ou dégaines pour une utilisation rapide et facile. Si le portage des bâtons est toujours possible, c’est souvent en porte-piolets que se transforment les accroches sur la face avant du sac à dos. Si les sacs à dos de randonnée présentent parfois une ouverture ventrale zippée pour un accès rapide au contenu, les sacs de montagne sont, quant à eux, souvent munis d’un accès rapide latéral ou dorsal. Enfin, certains sacs d’alpinisme, et notamment les sacs à dos Millet, peuvent être équipés d’une poche à crampons renforcée, sur la face avant du sac à dos.


Quel volume choisir pour son sac de montagne ?


Les sacs à dos pour la montagne présentent des volumes limités afin de ne pas être trop encombrants pendant l’activité. En effet, on ne peut se permettre de progresser en haute montagne avec un sac à dos de 70L, même pour un raid sur plusieurs jours. Cela pourrait s’avérer dangereux à cause d’un sac à dos trop important en gabarit et surtout un risque de déséquilibrage permanent pendant votre ascension. Mieux vaut rester sur les standards des sacs à dos alpinisme avec des sacs de 18 à 50 litres, maximum. S’ils ne sont pas conseillés, les sacs à dos grands volumes existent tout de même, avec des volumes allant jusqu’à 80L. Toutefois, ils sont, à notre avis, à choisir uniquement en vue d’une expédition alpine sur de longues périodes…ou pour un raid à ski.

Pour bien définir le volume de votre sac de montagne, nous vous invitons à suivre deux pistes : votre pratique et la durée de votre sortie. Par sa forme tubulaire et ses tissus robustes, le sac à dos d’alpinisme peu convenir à plusieurs types d’activités engagées comme…

• ...l'escalade :

On optera pour un sac à dos d’une trentaine de litres grand maximum ! On n’ira jamais grimper avec un gros sac à dos ; le but étant de grimper léger. Les sacs à dos d’alpi entre 20L et 30L conviennent parfaitement à la pratique de l’escalade outdoor. Privilégiez un modèle léger, le plus épuré possible !

• ...la cascade de glace :

Le sac idéal pour la cascade serait un sac de 35L maximum avec des tissus bien déperlants. On privilégie le côté accessoirisé du sac (porte-piolets, porte-matériel sur la ceinture ventrale) plutôt que les accès rapides latéraux ou dorsaux.

• ...le dry tooling :

Très à la mode, le dry tooling est un subtil mélange d’escalade de rocher et glaciaire. Les besoins sont donc majoritairement les mêmes que pour un sac de cascade de glace. Une trentaine de litres suffiront parfaitement mais ne négligez pas les portes-matos extérieurs.

• ...et le ski de randonnée !

Les sacs à dos dédiés au ski de randonnée sont bien particuliers en construction et en rapport poids/accessoirisation. Toutefois, bien souvent, les sacs à dos spécialisés sont de volumes limités à la journée voire sur deux jours. Aussi, les pratiquants qui aiment faire des raids à ski sur plus de 3 jours se tournent vers les sacs à dos d’alpinisme. Votre choix se portera donc vers les sacs de montagne 35L minimum. Vous pouvez vous permettre d’opter pour un sac d’alpi grand volume ; attention tout de même, le poids reste un critère principal pour le ski de randonnée. Préférez les sacs à dos de montagne les plus épurés/légers mais présentant une ouverture rapide latérale ou dorsale afin d’accéder facilement à vos peaux, votre matériel de sécurité etc.

Et pour l’alpinisme pur ? Il est indispensable d’adapter le volume de votre sac à votre type de sortie :


Le conseil du vieux

En termes de ratio volume/poids, faites votre choix en fonction de votre confort avant tout. En effet, bien souvent, un sac à dos léger voire ultraléger vous engage à peu le charger pour profiter pleinement de son confort.


Le saviez-vous ?

Certains modèles de sacs à dos d’alpinisme sont déclinés en version féminine pour plus de confort. En effet, les bretelles sont plus évasées afin de pas passer sur la poitrine, la ceinture ventrale est plus large pour bien couvrir les hanches. De plus, les bretelles et les dos sont plus courts pour s’adapter à la morphologie des femmes.

VOIR TOUS LES PRODUITS

LE CHOIX DU “VIEUX”
SAC A DOS ALPINISME TRILOGY 30 - MILLET

MILLET

SAC A DOS ALPINISME TRILOGY 30

299€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
SAC ALPINISME GUIDE 40+ SL - DEUTER

DEUTER

SAC ALPINISME GUIDE 40+ SL

147€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
SAC ALPINISME GUIDE 45+ - DEUTER

DEUTER

SAC ALPINISME GUIDE 45+

156€00 

Optimiser le rangement de votre sac à dos d'alpinisme


Nous l’avons vu le sac de montagne est moins compartimenté qu’un sac à dos de randonnée ou de trek ; aussi, il est essentiel de bien organiser le rangement de son sac pour s’y retrouver facilement.

Première étape :

Faire le point sur son équipement à emporter et segmenter ses affaires par type : « on ne mélange pas les torchons et les serviettes » qu’ils disaient…

Deuxième étape :

Utiliser des sacansacs ou pochettes de rangement en utilisant un code couleur facile à retenir. Rouge pour la trousse de secours, orange pour les vêtements de change, bleu pour la trousse de toilette, etc... par exemple.

VOIR TOUS LES PRODUITS

LE CHOIX DU “VIEUX”
SAC SEE POUCH - SEA TO SUMMIT

SEA TO SUMMIT

SAC SEE POUCH

16€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
HOUSSE CRAMPONS AIGUILLE VERTE - COTENOR

COTENOR

HOUSSE CRAMPONS AIGUILLE VERTE

À partir de 16€20 
LE CHOIX DU “VIEUX”
HOUSSE DE PROTECTION DE BAGAGE AEROPORT - COTENOR

COTENOR

HOUSSE DE PROTECTION DE BAGAGE AEROPORT

À partir de 44€00 

Troisième étape :

Charger votre sac en suivant un plan de chargement précis qui vous assurera le confort de portage optimal de votre sac à dos. Le plus lourd doit être plaqué contre le dos tandis que les affaires légères doivent se trouver en fond, haut et face avant du sac à dos. Ainsi, vous évitez tout risque de déséquilibrage en arrière.

Quatrième étape :

Bien régler son sac à dos ! Pour se faire, passez votre sac sur le dos en vous aidant de votre cuisse comme intermédiaire. En effet, si le sac est très lourd, passer du sol à votre dos risque d’ores et déjà de vous blesser. N’hésitez pas à poser votre sac sur votre jambe fléchie avant de le monter jusqu’à votre dos. Afin d’optimiser le confort de votre sac à dos, suivez toujours cet ordre de réglage : ceinture ventrale – bretelles – rappel de charges.

Etape 1 :

Pour bien régler la ceinture ventrale de votre sac à dos, positionnez-la sur les hanches (plus précisément sur l’os iliaque) et serrez les sangles. Veillez à ce que le sac soit bien positionné sur les hanches et non sur les fesses : c’est là que 80% de la charge va reposer.

Etape 2 :

Ajustez la longueur vos bretelles en tirant sur les sangles prévues sans jamais trop serrer. Les bretelles permettent de maintenir l’équilibre du sac sur votre dos. Vous ne devez jamais sentir de points de compression sur les épaules, le sac repose sur les épaules mais les épaules ne portent pas le sac à dos.

Etape 3 :

Lorsque votre sac à dos est lourd et que le terrain est escarpé, vous pouvez vous servir des sangles de rappel de charge. Situées au-dessus des bretelles, deux sangles dites de rappel de charge peuvent être tirées vers l’avant. Elles permettent de plaquer le sac sur le dos pour plus d’ergonomie et limite ainsi le déport de charges vers l’arrière.


Vous souhaitez en savoir toujours plus ?

Retrouvez nos conseillers en boutiques pour leur poser toutes vos questions, ils vont répondront avec plaisir !