C'est pour ?
Vous voulez faire...

Un petit coup de main pour bien choisir vos
vêtements de protection
en montagne ?

Si vous voulez vous équiper pour pratiquer l'alpinisme, la cascade de glace, l'escalade,
cet article est pour vous.

Vous y trouverez des explications, des critères et les conseils de nos experts pour savoir comment choisir tout ce qu'il vous faut :

Veste imperméable 3 couches / Surpantalon imperméable 3 couches

Veste softshell / Surpantalon softshell

Gants et sous-gants

Bonnet et sous-bonnet d'alpinisme et de haute montagne.




Tout savoir sur
les vêtements imperméables
pour l’alpinisme
et la cascade de glace

Les vestes et les surpantalons imperméables 3 couches...
cela vous dit quelque chose ?

Il ne s'agit pas du système multicouche, qui consiste à superposer plusieurs couches de vêtements dont les qualités thermiques, respirantes et protectrices s'additionnent (on vous en parle ici...), mais du matériau lui-même : un laminé 3 couches, oui comme sur le schéma que vous voyez. Cette technique a révolutionné les vêtements pour la haute montagne en leur permettant à la fois d'être très imperméables, assez robustes pour résister à l'abrasion tout en laissant respirer votre corps en plein effort.

Vous vous demandez quelles sont leurs caractéristiques et comment les choisir ?

Nous sommes là pour répondre à toutes vos questions, y compris celles
que vous n'auriez pas pensé à nous poser...



Comment est fabriqué
un vêtement 3 couches ?
La construction 3 couches est la façon la plus technique de construire un vêtement de protection.
La membrane est prise en sandwich et laminée, entre le tissu extérieur et la doublure intérieure.
Ce procédé de fabrication apporte à votre vêtement imperméable légèreté, résistance et rigidité, même si l’on verra plus loin que les fabricants réussissent de plus en plus à fabriquer des vestes souples mais robustes.

Pourquoi ces vêtements
ont-ils souvent l'air peu sophistiqués,
quoique techniques ?
C'est vrai, l’accessoirisation est assez épurée … pour ne pas alourdir le vêtement. On se contentera de 2 poches extérieures voire 3 et des zips de ventilation, indispensables.
Les coupes sont très ergonomiques, une coupe large laisserait le vent s’engouffrer dans le vêtement. De plus, la coupe près du corps permet à l’utilisateur d’être parfaitement libre dans ses mouvements sans risquer de s’accrocher.

Pourquoi les vêtements en 3 couches,
moins accessoirisés, plus rigides
et plus lourds coûtent-ils plus cher
que les autres ?

Nos clients nous posent souvent cette question. La construction d’un vêtement en laminé 3 couches est extrêmement précise et technique. En effet, le but étant de vous assurer une protection optimale contre les intempéries, vent, pluie et neige, chaque détail compte. La découpe du tissu, les bandes thermocollées sur les coutures, les capuches techniques, les points de serrage…
Tous ces éléments de fabrication, propres aux 3 couches, doivent être réalisés avec soin pour obtenir un vêtement vraiment technique.


Quels sont les critères de choix
pour une veste de haute montagne ?


Vous avez décidé d’acquérir une veste imperméable en 3 couches pour la pratique de l’alpinisme ou de la cascade de glace ?
Voici les principaux critères à prendre en compte :

 


Quelle membrane choisir ?
Veste Gore tex ou autre ?
La membrane est le premier critère de choix pour votre veste imperméable. Le GoreTex est, à ce jour, la membrane la plus connue sur le
marché mais il n’y a pas que Gore-Tex pour rendre une veste
imperméable et respirante. La membrane fabriquée par Gore atteint,
pour les vestes d’alpinisme en 3 couches, 28 000 mm
d’imperméabilité/respirabilité.

Les autres membranes, notamment, Dry Tech Premium de Mammut,
Dermizax et bien d’autres atteignent, quant à elles 20 000 mm. Autant
dire que l’écart est réel mais pas si déterminant.


Quels sont les autres critères
pour choisir une veste 3 couches ?
Sur le marché des vestes 3 couches, de nombreuses marques sont
présentes Au Vieux Campeur et c’est volontaire.


La taille et votre morphologie
Chaque morphologie est différente, quel que soit votre gabarit, petit ou
grand, élancé ou trapu, nous mettons notre point d'honneur à ce que
vous trouviez la veste parfaite. Plus concrètement, une veste Millet au
taillant français n’habillera pas les mêmes morphologies qu’une veste
The North Face (taillant américain), elle-même bien différente d’une
veste Norrona (taillant norvégien). Bref, mieux vaut essayer…


La coupe
Les vestes imperméables pour l’alpinisme ont très souvent une coupe
plus courte sur l’avant pour ne pas gêner le port du harnais. A l’arrière, la
veste est plus longue pour bien protéger le haut de votre pantalon en
cas d’intempéries. De plus, la longueur de la veste évite qu'elle ne
remonte à cause du frottement du sac à dos, phénomène bien connu et
malvenu... Si la veste de votre choix a une coupe droite, vérifiez tout de
même qu’elle est bien équipée d’un zip à double curseur, indispensable
pour pouvoir enfiler ou accéder sans problème au baudrier.

L’accessoirisation :


Les poches
Analysez les poches de la veste, si ces dernières sont basses, elles
seront difficilement accessibles avec un sac sur le dos. En effet, la
ceinture ventrale de votre sac d’alpinisme risque de passer juste sur le
zip de votre veste et ainsi vous condamnera l’accès aux poches. Sur une
bonne veste d’alpinisme, les poches doivent être hautes, au niveau de la
poitrine, en accès simple ou en poches Napoléon (la poche est
accessible avec la main opposée, ce qui évite les contorsions délicates
en paroi, par exemple...).

Les zips de ventilation
Placés sous les bras pour aérer le vêtement imperméable à tout
moment, à nos yeux ils sont indispensables sur une veste 3 couches. En
alpinisme, vous allez fournir un effort moyen sur une longue durée, puis
un effort intense sur une courte durée et ce de manière alternée durant
toute l’ascension. De plus, vous êtes en terrain escarpé, accroché à la
paroi peut-être, vous ne pouvez pas enlever et remettre vos vêtements
comme vous le souhaitez. Les zips de ventilation vont vous permettre de
vous aérer en cas de « coup de chaud ».



La capuche
celle d’une veste de montagne est toujours attenante au col de la veste
pour des raisons de sécurité. En cas d’accident, de grand vent, de
tempête de neige ou tout autre agression extérieure, il est primordial de
pouvoir se couvrir la tête rapidement. Ces capuches, techniques, sont
conçues avec des points de serrage et de réglage astucieux afin de
s’adapter rapidement et facilement au volume de votre tête, que vous
portiez votre casque ou non. Enfin, l’avant de la capuche est rigidifié
avec une sorte de visière semi rigide pour ne pas s’affaisser en cas de
pluie. Votre champ de vision est ainsi le plus large possible en
permanence, on les appelle les capuches tempêtes.

VOIR TOUS LES PRODUITS
LE CHOIX DU “VIEUX”
SUMMIT L5 GORE TEX VESTE IMPER - THE NORTH FACE
THE NORTH FACE SUMMIT L5 GORE TEX VESTE IMPER à partir de 540€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
TROLLVEGGEN GTX LIGHT PRO W - NORRONA
NORRONA TROLLVEGGEN GTX LIGHT PRO W à partir de 494€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
BETA AR M VESTE - ARCTERYX
ARCTERYX BETA AR M VESTE à partir de 495€00 

Comment bien choisir
son surpantalon imperméable pour l’alpinisme ?


Tout comme votre veste d’alpinisme, votre pantalon doit être parfaitement
imperméable pour une pratique engagée.


On parle de surpantalon d’alpinisme, construit lui aussi en 3 couches laminées pour apporter une
excellente résistance à l’abrasion de la roche et une imperméabilité à toute épreuve.

Les critères de choix sont donc les mêmes : imperméabilité, coupe et accessoirisation.

 

L'imperméabilité
Dans un premier temps, la matière, semblable à une veste d’alpinisme :
le tissu est volontairement rigide pour une résistance accrue sur le long
terme. En paroi rocheuse, seul ce type de construction résistera à vos ascensions sans se déchirer.
Les surpantalons d’alpinisme sont toujours équipés de guêtres pour
fermer efficacement le collier de la chaussure et ainsi vous protéger de
la neige et du froid. Des renforts bas de jambes en matière Cordura,
quasi indestructible, viennent finaliser la résistance de votre surpantalon
3 couches.


La coupe
Les coupes et les taillants sont, comme pour les vestes, très différents
d’une marque à l’autre. En revanche tous les surpantalons sont conçus
avec des genoux préformés pour donner de la liberté et de l’amplitude à
vos mouvements.
Les surpantalons ne possèdent pas de ceinture, ce qui pourrait vous
gêner à l’usage, avec le port de votre sac à dos et de votre baudrier.
Pour affiner le réglage de votre pantalon, vous disposez de velcros à la
taille et de bretelles, le plus souvent amovibles, pour en assurer la
parfaite tenue.

L'accessoirisation
Là encore, pour ne pas alourdir votre pantalon et vous laisser
suffisamment de souplesse dans vos mouvements, seuls des accessoires
pertinents sont présents, à savoir les zips de ventilation. Quelques
pantalons sont équipés d’une poche ou deux, mais comme elles risquent
d'être inaccessibles la plupart du temps quand vous êtes en course ou
en ascension, elles ne doivent pas être un critère de choix.


Que porter sous le surpantalon
Vous ne porteriez pas votre veste imperméable directement sur la peau ? Il est en de même pour votre pantalon. Le port d’un collant thermique en dessous est indispensable. D’autant plus que ces vêtements dit « de protection » n’ont pas d’isolation thermique. Direction le rayon sous-vêtements thermiques…

VOIR TOUS LES PRODUITS
LE CHOIX DU “VIEUX”
SUMMIT L5 GORE TEX PANTALON IMPER - THE NORTH FACE
THE NORTH FACE SUMMIT L5 GORE TEX PANTALON IMPER à partir de 428€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
MEIJE M PANTALON - MARMOT
MARMOT MEIJE M PANTALON à partir de 405€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
NORDWAND PRO HS M PANTALON - MAMMUT
MAMMUT NORDWAND PRO HS M PANTALON   495€00 

Des vêtements en Soft Shell
pour la pratique
de l’alpinisme estival
et de l’escalade

Au printemps et en été, la neige est moins présente en montagne
et les températures sont plus agréables.

Vous aurez tout de même besoin de vêtements de protection pour pratiquer vos activités
en haute montagne, ou l'escalade en automne...
Les vêtements coupe-vent et respirants, autrement dit les vêtements softshell, sont les plus adaptés.



Softshell se traduit par
« coquille molle » en opposition
à hardshell, « coquille dure »,

qui désigne les vêtements 3 couches. Vous comprenez l'idée, celle
d'une protection plus fine, plus souple et plus légère... Il s'agit en fait
d'un type de vêtement, plutôt que d'un matériau particulier.



Leurs caractéristiques


légèrement protecteurs
les vêtements de protection en Softshell vous protègent du vent, du froid et de
l’abrasion sans être imperméables.

déperlants plutôt qu'imperméables
Leur tissu est tout de même déperlant, il résiste à la neige froide ou à la petite pluie
passagère.

souples et confortables
Leur grand intérêt est qu’ils sont beaucoup plus confortables que les vêtements
imperméables en 3 couches. Ils sont stretch, près du corps pour accompagner
parfaitement vos mouvements sans jamais vous gêner.

très respirants
Enfin, n’étant pas toujours membranés, ces vêtements respirent encore mieux que
les protections imperméables, ce qui les destinent particulièrement à des activités
dynamiques.


Bien choisir sa veste softshell
pour l’alpinisme et l’escalade


Avec ou sans capuche, avec ou sans isolation thermique, avec ou sans zips
de ventilation, le choix est large pour satisfaire tous les pratiquants.


Hormis ces critères, ce qui différencient surtout les vestes softshell, ce sont leurs qualités techniques.
En effet, les vestes coupe-vent et respirantes sont classées en 2 grandes catégories :
les vestes membranées d’un côté, les non-membranées de l’autre.
Eh oui il n’y a pas que des membranes imperméables…

 


Les vestes membranées, plutôt pour l'alpinisme

C’est encore à Gore que nous devons la membrane la plus connue sur le marché : le
Windstopper. Comme son nom l’indique, cette membrane est très efficace contre le vent, elle
est aussi déperlante et respirante, dans une certaine mesure. Pour la pratique de l’alpinisme,
privilégiez les vestes membranées. Elles sont très résistantes à l’abrasion et très efficaces contre
de mauvaises conditions météo.

Leur défaut ? elles sont moins respirantes qu’une veste non-membranée.

 

VOIR TOUS LES PRODUITS
LE CHOIX DU “VIEUX”
SOFTSHELL ULTIMATE 5 SO M - MAMMUT
MAMMUT SOFTSHELL ULTIMATE 5 SO M à partir de 239€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
TRILOGY STROM M SOFTSHELL - MILLET
MILLET TRILOGY STROM M SOFTSHELL à partir de 324€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
MOUNTAIN JACKET SOFTSHELL - KARPOS
KARPOS MOUNTAIN JACKET SOFTSHELL à partir de 247€00 

Les vestes non membranées, plutôt pour l'escalade

Pour la pratique de l’escalade, notamment, orientez-vous plutôt vers une veste softshell non
membranée. Les grimpeurs restent à des altitudes plus basses que les alpinistes, ils sont moins
soumis aux caprices de la météo. Les efforts intenses fournis pendant l'escalade exigent une très
bonne respirabilité des vêtements.

Ainsi, les vestes softshell sans membranes conviendront parfaitement puisqu’aucune « barrière
» ne retient la transpiration. En revanche, qui dit plus de respirabilité dit moins d’efficacité
contre de grands vents…

Vous voilà avec tous les éléments en main pour bien choisir votre veste de protection
coupe-vent et respirante. A noter qu’il est vivement conseillé de garder au fond de votre sac à
dos une veste imperméable au cas où le temps se gâte.

 

VOIR TOUS LES PRODUITS
LE CHOIX DU “VIEUX”
LD SHUKSAN VESTE A CAPUCHE - MILLET
MILLET LD SHUKSAN VESTE A CAPUCHE à partir de 141€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
WS HOODY KEYLONG VESTE M - SCHOFFEL
SCHOFFEL WS HOODY KEYLONG VESTE M à partir de 190€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
KYANITE JKT SOFTSHELL - ARCTERYX
ARCTERYX KYANITE JKT SOFTSHELL à partir de 152€00 

Comment faire le bon choix
parmi tous nos pantalons en Softshell ?


Le choix dans les pantalons coupe-vent et respirants est très large,

seule une partie des modèles nous intéresse pour l’alpinisme estival ou l’escalade en automne.

En effet, les pantalons softshell dédiés à ces pratiques engagées doivent respecter certains critères.

 


Les renforts

Il faut impérativement des renforts sur les fesses, les genoux et en bas de jambe pour apporter
la résistance nécessaire à votre pratique.

Privilégiez les pantalons en toile labellisée Shoeller et Cordura. Ces deux matières ont largement
fait leurs preuves et sont, à ce jour, les plus résistantes à l’abrasion.

 

VOIR TOUS LES PRODUITS
LE CHOIX DU “VIEUX”
POWER MIX W PANTALON - EIDER
EIDER POWER MIX W PANTALON à partir de 109€00  65€40 
LE CHOIX DU “VIEUX”
AGNER KID NEW PANTALON - SALEWA
SALEWA AGNER KID NEW PANTALON à partir de 69€90 
LE CHOIX DU “VIEUX”
MOUNTAIN PANTALON - KARPOS
KARPOS MOUNTAIN PANTALON   209€00 

Les guêtres intégrées

Préférez les modèles munis de guêtres intégrées afin de fermer hermétiquement la jonction
pantalon/chaussure d’alpinisme. Pour bien protéger votre bas de pantalon, moins résistant qu'un
surpantalon 3 couches, n'hésitez pas à rajouter une paire de guêtre d’alpinisme, pour éviter de
déchirer votre pantalon avec vos crampons.

 

VOIR TOUS LES PRODUITS
LE CHOIX DU “VIEUX”
FISSURE NEW M - VERTICAL
VERTICAL FISSURE NEW M à partir de 137€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
LD MONTEROSA PANTALON - MILLET
MILLET LD MONTEROSA PANTALON à partir de 132€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
TATRAMAR SO W PANTALON - MAMMUT
MAMMUT TATRAMAR SO W PANTALON à partir de 179€00 

Les zips de ventilation

Enfin, si votre pantalon est muni de zips de ventilation au niveau des cuisses, c’est un petit plus
intéressant qui vous apportera entière satisfaction en cas de « coup de chaud ».

 

VOIR TOUS LES PRODUITS
LE CHOIX DU “VIEUX”
PROTE M PANTALON. - TRANGOWORLD
TRANGOWORLD PROTE M PANTALON. à partir de 151€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
PROTE LONG M PANTALON - TRANGOWORLD
TRANGOWORLD PROTE LONG M PANTALON   145€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
FISSURE NEW M - VERTICAL
VERTICAL FISSURE NEW M à partir de 137€00 

Améliorez les qualités de vos
vêtements imperméables
par le système multicouche...

Sans vouloir insister (enfin, si, un peu quand même...)
aucun vêtement imperméable, 3 couches ou softshell, si perfectionné soit-il,
ne sera pleinement efficace tout seul :

il ne tient pas chaud, ce n'est pas sa fonction, il faut donc le compléter intelligemment,
selon votre métabolisme, la météo etc. Et mieux vous choisirez ce que vous portez dessous,
mieux leurs qualités se complèteront pour votre confort physique, donc mental,
ce qui est précieux lorsqu'on pratique un sport extrême, non ?

Si ce n'est déjà fait, lisez donc nos conseils sur la méthode multicouche...


Gants de montagne et bonnets,
indispensables pour
une bonne ascension

Ils sont tout sauf accessoires...

Les gants et moufles de montagne sont, à tort, souvent considérés comme secondaires,
tout comme les bonnets. Pourtant, ils sont indispensables pour gravir des sommets
afin de vous protéger du froid et de l’abrasion.





Deux paires valent mieux qu'une

En haute montagne, mieux vaut partir avec deux paires
de gants, qui auront un usage très différent et qui vous
permettront d’avoir toujours une paire de gants sèche.

Pensez aux sous-gants et sous-moufles

Les sous-gants et sous-moufles, en synthétique ou en laine,
permettent de conserver une bonne isolation, comme le ferait
n’importe quel sous-vêtement thermique. Lors de votre activité,
votre corps dégage de la chaleur, la sous-couche technique la
maintient. Ainsi, lorsque vous devez changer de gants ou les retirer
pour une manipulation précise, votre main n'est pas remise en
contact avec le froid et vous ne perdez pas cette précieuse chaleur
accumulée.


Les gants d’alpinisme
pour des manipulations précises lors de l’ascension alpine

 



Une ascension alpine ne peut se faire sans
manipulations de corde, mousquetons, crampons et
autres matériels.
Les gants d’alpinisme que l’on aime appeler
« gants de montée » sont prévus pour protéger vos mains de
l’abrasion tout en vous laissant suffisamment de sensibilité dans
les doigts. Vos gants d’alpi doivent être suffisamment chauds et
imperméables pour vous protéger du froid, du vent et de la neige
mais assez maniables pour ne pas vous gêner. Pour réaliser ce
parfait compromis, presque paradoxal, les fabricants de gants,
notamment Black Diamond, Millet et Rab, proposent des gants
doublés en polaire, coupe-vent et déperlants.

En alpinisme, l’imperméabilité des gants n’est pas la
priorité,
cela les rendrait trop rigides et pas assez respirants.
On utilise de préférence des matières softshell, souples et
confortables avec des paumes de main renforcées en cuir pour
une excellente résistance à l’abrasion.

Certains gants sont entièrement en cuir, plus performants en
imperméabilité, ils sont aussi plus rigides à l’achat. Le cuir est une
matière qui se travaille, c’est après plusieurs utilisations qu’ils
vont s’assouplir et vous paraître confortables.

VOIR TOUS LES PRODUITS
LE CHOIX DU “VIEUX”
GANT COUPE VENT APEX II - THE NORTH FACE
THE NORTH FACE GANT COUPE VENT APEX II à partir de 42€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
GANT COUPE VENT VENTA - ARCTERYX
ARCTERYX GANT COUPE VENT VENTA à partir de 66€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
GANT COUPE VENT VELOCITY - RAB
RAB GANT COUPE VENT VELOCITY à partir de 57€00 

Les gants et moufles de montagne,
pour le grand froid

 




Les gants et moufles de montagne sont membranés,
beaucoup plus chauds mais plus volumineux ; nous
les appelons « gants de sommets ».
D’aspect, ils
ressemblent comme deux gouttes d’eau à des gants de ski mais si
on les observe de plus près, on remarque qu’ils sont beaucoup
plus renforcés. En effet, ces gants peuvent, dans de très
mauvaises conditions être utilisés pendant l’ascension. Les
moufles quant à elles, restent destinées au bivouac, trop peu
pratiques pour les manipulations. En parfait compromis, les
lobsters peuvent être utilisés à la montée et au bivouac, on
s’approche de la chaleur d’une moufle en gardant la pince de
préhension pouce/index.

Parmi les moufles de montagne, vous retrouverez toutes les
moufles en duvet dites d’expédition. Très chaudes mais pas du
tout imperméables, ces moufles sont exclusivement destinées à
vous réchauffer au bivouac. Légères et très compressibles, elles
se feront parfaitement oublier dans votre sac à dos.

VOIR TOUS LES PRODUITS
LE CHOIX DU “VIEUX”
GANT DE MONTAGNE GUIDE - BLACK DIAMOND
BLACK DIAMOND GANT DE MONTAGNE GUIDE à partir de 149€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
GANT DE MONTAGNE K 3/1 GTX - MILLET
MILLET GANT DE MONTAGNE K 3/1 GTX à partir de 139€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
EIGERJOCH LOBSTER DE MONTAGNE - MAMMUT
MAMMUT EIGERJOCH LOBSTER DE MONTAGNE à partir de 169€00 

Le choix de votre bonnet
pour l’alpinisme, pas si simple

 

Pour la pratique de l’alpinisme, n’importe quel
bonnet fantaisie que l’on trouve joli ne fait pas
l'affaire, il faut une certaine technicité.
En fait, il vous
faudra même deux bonnets : l’un à glisser sous le casque
d’alpinisme, l’autre pour le statique.

Le sous-bonnet ou sous-cagoule sous le casque

Le casque d’alpinisme n’a pas d’isolation thermique, il est
fortement conseillé de le compléter d’un sous-bonnet ou d’une
sous-cagoule afin de rester au chaud.

Rappelez-vous, il faut se couvrir la tête pour ne pas
avoir froid aux extrémités.
Les bonnets et cagoules
sous-casque
peuvent être en laine, en synthétique ou en polaire,
chauds mais respirants. Leur but étant de vous tenir chaud sans
vous sentir comprimé dans le casque, ils sont conçus en matière
de faible densité. Enfin, pour la plupart, ils ont une découpe en
polaire, voire membranée coupe-vent, sur les oreilles, pour une
meilleure isolation.

Le bonnet au bivouac

Pour le bivouac, en fonction de votre sensibilité au froid, vous
pouvez opter pour un bonnet, à condition qu’il soit bien chaud
sur les oreilles, une cagoule ou une chapka.

Evitez à tout prix les bonnets fantaisies, tricotés en laine, pour
lesquels les mailles sont souvent ajourées et ne protègent pas
efficacement votre tête en haute altitude.

VOIR TOUS LES PRODUITS
LE CHOIX DU “VIEUX”
BONNET FORTREZ - ARCTERYX
ARCTERYX BONNET FORTREZ à partir de 19€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
BONNET OREILLES PERUVIAN - OUTDOOR RESEARCH
OUTDOOR RESEARCH BONNET OREILLES PERUVIAN à partir de 32€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
HELM BONNET - MAMMUT
MAMMUT HELM BONNET à partir de 24€00 

Top