Un petit coup de main pour bien
choisir vos sandales de marche ?


A qui s’adressent
les sandales ?


Par définition, la sandale est une chaussure légère munie d’une semelle et d’un système d’attache par lanières. Plus confortable qu’une simple tong, la sandale se démocratise de plus en plus pour l’outdoor, aussi bien en voyage qu’en randonnée. En effet, légèreté, facilité à chausser et ventilation sont des critères particulièrement appréciés lorsqu’il fait chaud.

Pour voyager et randonner, une bonne paire de chaussures de marche est indispensable mais il s’avère que dans certains cas, une paire de sandales puisse parfaitement la compléter voire la remplacer : terrains faciles, voyages, phases de repos… Suivez-nous on vous dit tout sur les sandales de marche !


Le contexte

Activité, conditions météo, bivouac, difficulté du terrains… Voyons ensemble quand porter des sandales

Sandales ouvertes VS sandales fermées

Deux types de sandales pour deux usages bien distincts

Tout savoir sur les caractéristiques techniques des sandales de marche

Avantages et inconvénients, matériaux, systèmes d’attache, semelle et particularités

Chaussettes et sandales sont-elles compatibles ?

Les limites des sandales de randonnée


Le saviez-vous ?

Au départ, les sandales étaient utilisées exclusivement par les grimpeurs pour rejoindre le pied des voies. Ils les troquaient ensuite contre leurs chaussons d’escalade pour grimper. Légères et compactes, les sandales finissaient accrochées sur leurs sacs à dos. Ils les remettaient à leurs pieds après la phase d’ascension afin de redonner du confort à leurs pieds ; d’où le nom d’après-grimpe.


Quand porter
des sandales de marche ?


Si la chaussure de randonnée apporte maintien et sécurité à votre pied pendant la marche, par temps très chaud, elle peut s’avérer moins confortable qu’une sandale, toute proportion gardée. C’est-à-dire ? La sandale de marche est plus légère, plus ventilée et plus agréable à porter dans certaines conditions mais elle n’est pas aussi sécurisante qu’une chaussure fermée, il est essentiel de bien cibler votre usage afin de faire le bon choix entre chaussure et sandale. Si votre confort est bien entendu important, la protection de votre pied l’est tout autant.



L’usage

La sandale, au sens large, peut aussi bien s’utiliser en ville, qu’en voyage ou en randonnée. Nous nous intéresserons tout au long de ce guide aux sandales de marche, faites pour la rando et le voyage, c’est-à-dire des modèles de sandales sport, sans compensés et surtout avec des caractéristiques techniques bien précises. En fin de journée, au bivouac, les sandales sont aussi appréciées afin de reposer vos pieds et les faire respirer lorsqu’ils ont passé, toute la journée, enfermés dans vos chaussures de rando.



Les conditions météo

Particulièrement appréciée en été, lorsque le mercure grimpe, on fait facilement appel à la sandale lorsqu’il fait chaud. En effet, votre pied respire grâce à une circulation d’air importante ; beaucoup plus agréable que d’avoir le pied enfermé dans une chaussure fermée… Si cet usage paraît logique et judicieux, il faut savoir que les sandales sont aussi conseillées par temps de pluie lorsque la température le permet (pluies tropicales) ou pour les parcours sur lesquels vous aurez à traverser des ruisseaux, rivières et autres. Pourquoi ? Parce que leurs structures aérées permettent un séchage ultra rapide et une évacuation quasi instantanée de l’eau. Beaucoup plus appréciable qu’une chaussure de marche qui resterait mouillée pendant des heures…



La difficulté du terrain

Vous vous en doutez, mais malheureusement même s’il fait très chaud, les sandales de randonnée ne sont pas adaptées à tous les terrains. En effet, on privilégie les sandales pour progresser sur des terrains faciles, pas trop accidentés. Pourquoi ? Parce que les sandales n’apportent pas le maintien et la protection d’une chaussure de marche ; aussi, votre pied est plus exposé à l’extérieur, on évitera alors les terrains rocailleux, escarpés et les zones sujettes aux insectes, par exemple.



Anatomie d’une
sandale de randonnée


Pas si simple de choisir sa paire de sandales ; de plus en plus utilisé pour marcher, ce type de chaussures a nettement évolué dans le temps. On retrouve aujourd’hui principalement deux types de sandales de randonnée : les sandales ouvertes et les sandales fermées.


Les sandales
ouvertes


Lorsque l’on parle de sandale ouverte, on parle des sandales de marche totalement ouvertes au niveau des orteils et du talon. Ce sont les modèles les plus respirants puisque cette grande ouverture permet une circulation d’air efficace, en continu. Si les sandales ouvertes sont particulièrement appréciées pour leur légèreté et leur faculté à laisser respirer vos pieds, elles ne vous apportent pas un grand maintien. Aussi, elles sont idéales pour le voyage voire la ville, les petites et moyennes balades sur des sentiers sans embuches.



Semelle extérieure et semelle intérieure
C’est le cœur même de la sandale. Entre accroche, adhérence, respirabilité, confort, amorti, etc… La semelle joue un rôle essentiel dans le choix de vos sandales de marche. On s’en reparle un peu plus loin…


Lanières de maintien
Elles peuvent être en Nylon, en cuir, en tissu ; passées dans la semelle ou simplement être cousues en surface. Réglables en 1, 2, 3 voire 4 points grâce à des velcros ou des boucles ; elles assurent le maintien de votre pied dans la sandale.


VOIR TOUS LES PRODUITS
LE CHOIX DU “VIEUX”
SANDALES MULTIACTIVITE KYRA III - COLUMBIA
COLUMBIA SANDALES MULTIACTIVITE KYRA III à partir de 56€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
SANDALES DE RANDONNEE WOMEN RIALTO II NAPLES - KEEN
KEEN SANDALES DE RANDONNEE WOMEN RIALTO II NAPLES à partir de 113€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
SANDALES DE RANDONNEE MEN DAYTONA - KEEN
KEEN SANDALES DE RANDONNEE MEN DAYTONA à partir de 99€00 


Les sandales
fermées


Parmi les sandales fermées, deux formats : les sandales ouvertes au talon et les sandales complètement fermées qu’on pourrait assimiler à des chaussures multi-activités ajourées.

Les sandales ouvertes au talon permettent d’engager des balades sur des terrains légèrement plus accidentés grâce à une protection au niveau des orteils. En effet, la présence d’un pare-pierre vous permet de progresser sur des terrains caillouteux. En revanche, le faible maintien au niveau du talon destine ce type de sandales au voyage, à de la petite balade voire randonnée de plusieurs heures mais pas plus.



VOIR TOUS LES PRODUITS
LE CHOIX DU “VIEUX”
SANDALES MULTIACTIVITE TECHAMPHIBIAN 4 - SALOMON
SALOMON SANDALES MULTIACTIVITE TECHAMPHIBIAN 4 à partir de 95€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
SANDALES MULTIACTIVITE WOMEN EVOFIT 1 - KEEN
KEEN SANDALES MULTIACTIVITE WOMEN EVOFIT 1 à partir de 113€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
SANDALES DE RANDONNEE WM ALL OUT BLAZE SIEVE - MERRELL
MERRELL SANDALES DE RANDONNEE WM ALL OUT BLAZE SIEVE à partir de 109€00 

Les sandales complètement fermées sont celles que l’on appelle plus communément : sandales de randonnée. En effet, leur construction bien plus imposante et sécurisante pour le pied en fait de réelles chaussures de marche, toutes proportions gardées. S’il est vrai que le maintien de votre pied et le confort apporté par la semelle oriente les sandales fermées vers un usage plus intense de la randonnée, nous ne sommes pas encore sur l’efficacité des chaussures de trekking. En revanche, les sandales de randonnée fermées sont idéales pour traverser des cours d’eau, marcher plusieurs heures en terrains peu accidentés et marcher sous la pluie.



Le laçage
Contrairement aux sandales ouvertes, les sandales fermées possèdent un réel système de laçage, plus souvent à l’aide d’un lacet élastique et d’un système de serrage/desserrage rapide.


Le talon
Ouvert ou complètement fermé, il joue un rôle important dans le maintien de votre pied.


Le pare-pierre
Il permet de protéger efficacement vos orteils d’éventuels cailloux ou de blessures dues à un coup.


Les lanières de maintien
Plus ou moins enveloppantes et en fonctions des matériaux, elles assurent longévité à votre sandale et sécurité à votre pied.


La semelle extérieure
C’est sur ce critère que vont se départager les sandales. En fonction de votre semelle, de son amorti, son adhérence, son accroche et sa stabilité, elle déterminera l’usage de vos sandales.


VOIR TOUS LES PRODUITS
LE CHOIX DU “VIEUX”
SANDALES MULTIACTIVITE TECHAMPHIBIAN 4 - SALOMON
SALOMON SANDALES MULTIACTIVITE TECHAMPHIBIAN 4 à partir de 95€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
SANDALES MULTIACTIVITE WOMEN EVOFIT 1 - KEEN
KEEN SANDALES MULTIACTIVITE WOMEN EVOFIT 1 à partir de 113€00 
LE CHOIX DU “VIEUX”
SANDALES DE RANDONNEE WM ALL OUT BLAZE SIEVE - MERRELL
MERRELL SANDALES DE RANDONNEE WM ALL OUT BLAZE SIEVE à partir de 109€00 


Les critères de choix de vos sandales de marche :
pour aller plus loin


Nous l’avons vu, les sandales de sport sont capables de vous accompagner aussi bien en ville qu’en voyage, en randonnée ou en rechange pour le bivouac, etc… Au-delà du type de sandales, ouvertes ou fermées, il est essentiel de d’apporter le plus grand soin au choix de vos sandales selon des critères bien précis : les matériaux utilisés, la semelle et l’efficacité du maintien de votre pied. Un petit tour d’horizon des critères de choix de vos sandales de marche ? C’est parti !


La semelle de vos
sandales de marche


S’il est bien un critère de choix pour trouver la bonne paire de sandales, et de chaussures en général, c’est la semelle ! Intérieure comme extérieure, la semelle de vos sandales de marche mérite une attention toute particulière.



• La semelle intérieure : cuir, nubuck ou synthétique ?

Plus vous marcherez longtemps avec vos sandales, plus votre pied devra être bien protéger contre les échauffements. Les semelles en synthétique, si elles sont légères et ultra efficaces en rapidité de séchage dans l’eau, peuvent rapidement devenir inconfortable si vous marchez longtemps. En effet, la semelle en synthétique est relativement lisse et votre pied peut rapidement être confrontés à des frottements. Les semelles en cuir et en nubuck, ont l’avantage d’être plus « stables » ; votre pied ne glisse pas et ainsi, n’est pas, ou en tout cas moins, assujetti à des échauffements. De plus, la plupart du temps munies de micro-aérations, les semelles en cuir vous garantissent une bonne respirabilité. Elles sècheront néanmoins moins rapidement que les semelles en synthétique si vous marchez dans l’eau, par exemple.



• La semelle extérieure : amorti, adhérence, accroche, stabilité et rigidité

La semelle extérieure de votre paire de sandales de marche, c’est votre seul contact avec le sol. Il est donc primordial que la semelle soit parfaitement adaptée à votre programme afin de vous apporter toutes les performances nécessaires. Pour vous aider à faire le bon choix, les semelles des sandales présentent des caractéristiques techniques propres à prendre en compte :



• La notion d’accroche et d’adhérence est en réalité la performance de la semelle à progresser sur un terrain. Une semelle dite accrocheuse est munie de crampons profonds et sculptés sous le pied pour des terrains hostiles tels que le sable, la boue, etc… Une semelle dite adhérente est équipée de crampons plus larges et peu profonds afin de progresser sur des sols durs.



• L’amorti se distingue par la courbe de la semelle et son drop, ainsi que par ses matériaux. Plus la semelle est visuellement épaisse, plus elle possède d’amorti. Mais ce n’est pas tout, les sandales peuvent avoir une forme bien particulière avec un suivi de la voûte plantaire, confort assuré !



• La stabilité se définit par la largeur et la non-déformation de la semelle : plus la semelle est large, plus votre sandale est stable.



• Enfin, la rigidité de la semelle se teste en pliant la chaussure. Pour vous assurer un confort optimal, optez pour des semelles rigides lorsque vous marchez beaucoup et des semelles souples pour de petites sorties.



Le maintien de votre pied
dans la sandale


Tout aussi important que la semelle, le maintien de votre pied dans la sandale est un critère clé. Il est dû aux lanières, aux systèmes de serrage et aux points d’attache de vos sandales. Vous l’aurez compris, plus vous marcherez longtemps et/ou sur des terrains escarpés, plus vous aurez besoin d’un maintien fiable pour plus de sécurité. Nous avons vu précédemment la nuance entre sandales ouvertes et sandales fermées. Regardons plus en détails l’importance de la forme de vos sandales de marche.



• Les lanières :

Elles font quasiment à elles seules la sandale. En effet, mis à part la semelle présente pour le confort et votre approche du sol, les sangles de vos sandales sont les seules à maintenir votre pied. Plus il y a de points d’attache des lanières à la semelle, plus votre pied sera maintenu. La largeur des sangles joue, elle aussi, un rôle primordial pour la tenue de votre pied.



• Les systèmes de serrage :

Velcros, boucles ou lacets ? Le serrage par velcros et boucles ne sont présents que sur les sandales ouvertes. Il permet l’ajustement rapide du maintien de votre pied dans la sandale. Ce qu’il est important d’analyser, c’est le nombre de points de réglages, entre 1 et 4 ; en effet, plus la sandale vous offre de points de réglages, plus votre serrage est précis. Les sandales fermées, quant à elles, présentent un réel système de laçage avec un lacet élastique, réglable via un système de tanka (serrage/desserrage rapide). L’avantage ? Le réglage est uniforme sur tout le dessus du pied.



• Les points d’ancrages de vos sangles :

Cousus sur la semelle intérieure, passant dans ou sous la semelle intérieure. La durée de vie et la résistance de vos lanières dépendent de la qualité des points d’ancrage.



Les matériaux des
sandales de sport


Si toutes les sandales de marche sont confortables, la différence majeure se joue entre la résistance et la légèreté. En effet, si l’on devait scinder en deux les gammes de sandales de rando, nous aurions d’un côté les sandales en cuir et de l’autre celles en matières synthétiques.



• Le cuir : résistance et durabilité

C’est indéniable, le cuir est le matériau le plus résistant à l’usage. Si les sandales de randonnée en cuir ne sont pas les plus légères, elles sont certainement les plus agréables à porter pour de longues sorties. Agréable au toucher et rassurant dans le maintien, le cuir permet de porter des sandales de marche sans pour autant perdre totalement le confort d’une véritable chaussure de randonnée. Certains cuirs sont traités imperméables pour vous permettre de porter vos sandales, par tous les temps.


Pour qui ? Pour toutes celles et ceux qui cherchent avant tout le confort et la résistance.

Pour qui ? Les randonnées à la journée, la ville, le voyage.



• Le synthétique : légèreté avant tout !

Les sandales en synthétiques, quant à elles, sont beaucoup plus légères. Si elles sont, a priori, moins robustes dans le temps, leur rapidité de séchage et leur poids plume en font des sandales de sport très appréciées.


Pour qui ? Celles et ceux qui privilégient la légèreté et le séchage rapide.

Pour qui ? Les petites balades, traversées de cours d’eau, le voyage, la ville, le bivouac.



Porte-t-on des chaussettes
avec des sandales ?



La question peut faire débat : aussi bien sur un plan pratique qu’esthétique…. Ça a été ringard, puis à la mode, puis ringard de nouveau… mais peu importe ! Pour marcher, ce qui nous intéresse c’est la pertinence technique et pratique.

Il coule de source que si l’on prévoit de marcher sous la pluie ou de traverser des cours d’eau, on évitera absolument de porter des chaussettes. Mais dans les autres cas, cela peut s’avérer utile ! Pourquoi ?



• Pour protéger ses pieds des ampoules :

Lorsque votre pied transpire, la peau ramollit et devient assujetti aux frottements et à l’apparition d’ampoules. Lorsque vous prévoyez de longues marches ou que vos pieds sont particulièrement sensibles aux échauffements, préférez porter des chaussettes de rando avec vos sandales.



• Pour protéger ses pieds du soleil

Certaines personnes craignent particulièrement les rayons nocifs du soleil. Aussi, porter une paire de chaussettes anti-UV avec ses sandales vous apporte à la fois la protection solaire et la respirabilité de la sandale. Le parfait compromis pour ne pas être forcé de porter des chaussures fermées en toutes circonstances.



• Pour protéger ses pieds des insectes :

Dans certains pays, tiques, aoûtats, sangsues, moustiques, et bien d’autres sont très présents. Oui mais il y fait souvent chaud et on n’a pas envie d’enfermer ses pieds dans de grosses chaussures de rando. Heureusement, il existe des chaussettes anti-insectes efficaces, que l’on peut aisément porter avec ses sandales de sport.


VOIR TOUS LES PRODUITS
LE CHOIX DU “VIEUX”
CHAUSSETTE DE RANDONNEE TK2 WOOL W - FALKE
FALKE CHAUSSETTE DE RANDONNEE TK2 WOOL W à partir de 24€70 
LE CHOIX DU “VIEUX”
CHAUSSETTE DE RANDONNEE T3 LIGHT HIKER M - LORPEN
LORPEN CHAUSSETTE DE RANDONNEE T3 LIGHT HIKER M à partir de 19€90 
LE CHOIX DU “VIEUX”
CHAUSSETTES CHAUDES ULTIMATE AMERICAN SOCKS - UNITED BY BLUE
UNITED BY BLUE CHAUSSETTES CHAUDES ULTIMATE AMERICAN SOCKS à partir de 38€00 


Quand préférer des chaussures de rando
aux sandales de marche ?



Alors sandales de marche ou chaussures de rando ? A chacun selon sa pratique. Si les sandales sont particulièrement appréciables par temps chaud, pour des petites à moyennes randonnées, pour le voyage voire la ville, elles ont tout de même certaines limites qui vous pousseront à privilégier une bonne paire de chaussures.

En effet, une sandale, même fermée, n’apportera pas à votre pied le maintien nécessaire pour une marche en haute montagne ou un trek. Forcément à tiges basses, les sandales de marche ne maintiennent pas suffisamment la cheville, et le pied en général, pour être votre seule paire de chaussures lors d’un périple engagé. De plus, vous manquez cruellement de protection pour arpenter des sentiers accidentés : aucune protection contre les chutes de pierre, entorses etc…

Vous voulez en savoir plus sur les chaussures de randonnée ? Quittez ce sentier et retrouvez tous nos conseils par ici


Top