Haut

Blog

VEETS une chaussure française !

Catégorie: Tech
Partager:

Au Vieux Campeur a toujours été un peu chauvin il faut se le dire… aujourd’hui plus que jamais nous l’assumons et nous essayons de vous proposer toujours plus de produits « made in France ». Visitez avec nous dans les ateliers de fabrication de VEETS, la nouvelle marque française de course à pied.

LES ETAPES DE FABRICATION EN FRANCE

1- Conception des formes et fabrication du parc de formes à Cholet.

Piqure de la tige et de la première de montage sur Stroebeleuse.

2- Préchauffage des éléments fermes de la tige pour les assouplir avant la mise sur forme.

3- Mise sur forme et ajustement de la tige sur la forme.

4- Mise en chauffe de l’intégralité de la tige associée à la forme pour une mise en forme parfaite. Derniers ajustements à chaud de la tige sur la forme.

5- Emboîtement du bloc semelle avec le bloc tige-forme avant traçage de la ligne d’encollage.

6- Traçage de la ligne d’encollage.

7- Application manuelle sous la ligne d’encollage au pinceau.

8- Application manuelle sur l’intégralité du bloc semelle.

9- Mise en place et ajustement de la tige sur le bloc semelle avant soudage.

10- 1ère mise sous pression avec la presse à lames. Encollage du bloc semelle et de la tige fermée.

11- 2nde mise sous pression avec la presse sous cloche pour souder définitivement le bloc semelle et la tige.

12- Finitions / mise en boîte / étiquetages

13- Expéditions depuis la France.

La fabrication d’une paire de chaussure prend environ 45 minutes...le temps d’une bonne sortie...en VEETS bien-sûr !

 

LA FABRICATION DU BLOC SEMELLE

Contrairement aux idées reçues la fabrication du bloc semelle nécessite peu de main-d’oeuvre et occupe une part très faible du prix de fabrication. En effet il s’agit de processus très automatisés par injection, moulage ou coulée. Faute de n’avoir pu trouver de partenaires technologiques en France, la fabrication des blocs semelles a été réalisée en Asie pour les premiers modèles et au Portugal pour les nouveaux modèles en Polyuréthane afin de raccourcir la chaîne de production sans compromettre la qualité. Cette étape suppose de très lourds investissements en machines que VEETS ne peut pour le moment pas financer. Patience...ils y travaillent afin d’arriver à leur objectif ultime, une chaussure 100% française, ou pays limitrophes, de top qualité, performante à un prix de marché compétitif…

Commentaires