Haut

Blog

Une pile rechargeable nouvelle génération... ça vous tente ??

Catégorie: Découvertes
Partager:

More Power

Stéphane, conseiller Au Vieux Campeur, nous fait découvrir une pile rechargeable nouvelle génération.

“Adepte des batteries rechargeables (au format LR03 – AAA & LR06 – AA… pile bâton), j’ai toujours été très contrarié par la faible autonomie de ces dernières, mais aussi (et surtout) par les contraintes liées à la recharge… notamment en voyage !

Si les piles alcalines ont une tension de 1,5V, les batteries rechargeables NiMH (métal-nickel hydrure) ou NiCd (nickel-cadmium) ont une tension de 1,2V, impactant de fait la Puissance et donc l’autonomie à Intensité égale. La densité énergétique du NiCd (40wh/kg) et du NiMH (80wh/kg) rendant ces batteries « relativement » peu performantes en termes d’autonomie.

Par ailleurs, le phénomène d’auto-décharge (1% jour pour les NiCd et 3% jour pour les NiMH) de ces batteries est relativement important, ce qui est problématique pour le stockage sur le long terme ou l’usage occasionnel.

Enfin, la recharge de ces batteries rechargeables nécessite l’utilisation d’un dock de charge, plus ou moins encombrant, le plus souvent à brancher sur 220V et avec un temps de charge (pour les NiMH) désespérément long !

Bref, de quoi persister dans l’utilisation des bien classiques et ultra polluantes piles alcalines. D’ailleurs question pollution, le nickel n’est pas au top du top non plus !!!

Mais ça c’était avant…

Découvert il y a quelque temps, au rayon instrumention du Vieux Campeur, une nouvelle génération de batteries rechargeables Li-Ion (lithium-ion) extrêmement prometteuse et qui devrait démocratiser l’utilisation des batteries rechargeables. J’ai nommée…

Pourquoi ai-je immédiatement été séduit par ces batteries ???

Pas besoin d’un dock de charge !!!

Oui, bon d’accord… ça peut paraître ridicule :), mais c’est un sacré argument pour qui voyage à vélo !

Equipé d’un port micro-USB, les batteries Paleblue font la part belle à la recharge nomade !

Il est ainsi possible, sans avoir à s’encombrer d’un dock massif (et tributaire du 220V), de recharger les batteries Paleblue sur n’importe quelle source d’électricité. Que ce soit sur secteur via un chargeur mural, une powerbank, un panneau solaire, une dynamo… il n’y a plus aucune limite !!!

Livrées avec un câble USB/micro-USB disposant de 4 connecteurs micro, il est possible de recharger de 1 à 4 batteries simultanément.

Le contrôle de charge s’effectue grâce à une LED de couleur verte intégrée sur la batterie. Clignotant durant la charge, fixe dès lors que la charge est finie.

Au-delà de l’aspect fonctionnel, les batteries Paleblue affichent des performances énergétiques extrêmement prometteuses.

Ici en charge sur une batterie nomade Xtorm Voyager de 26.000 mAh

Construite sur un base Lithium-Ion (Li-Ion) ces batteries offrent des performances incomparables grâce à une densité énergétique de 150Wh/kg.

A cela, s’ajoute la tension des batteries Paleblue… contrairement au NiMh et au NiCd qui plafonnent à 1,2V, les batteries Paleblue délivrent une tension de 1,5V, comparable à celle fournie par les piles alcalines.

Ainsi, à intensité comparable, la puissance est supérieure de 25%.

Pour rappel, la puissance d’un accumulateur se calcul ainsi

P = V x I

P étant la Puissance en Watt

V étant la Tension en Volt

I étant l’Intensité en Ampère

Cerise sur le gâteau, le taux de décharge est extrêmement faible, seulement… 1% par MOIS… non, ce n’est pas une erreur de rédaction… 1% par mois, contre 1 à 3% par jour pour le NiCd et le NiMH.

Enfin, avec 1000 cycles de recharges, les batteries Paleblue sont faites pour durer.

Les piles Paleblue sont déclinées 5 formats différents :

Tension

Intensité

Puissance

LR03

1,5 V

750 mAh

1125 W

LR06

1,5 V

1500 mAh

2250 W

LR14

1,5 V

3000 mAh

4500 W

LR20

1,5 V

5000 mAh

7500 W

6LR61

9 V

450 mAh

4050 W

Malgré un prix, qui au premier regard peut sembler prohibitif… 30€ quand même la boîte de 4 AA, ce produit est un véritable gain économique et écologique. Il faut bien prendre en considération que ces batteries pourront être rechargées 1000 fois avant d’être hors service. Autant de piles alcalines qui ne seront pas jetées après un usage unique.

Bref, vous l’aurez compris ce petit objet si anodin est voué à devenir la référence en matière d’alimentation nomade, bien sûr, mais également au quotidien à domicile.