Haut

Blog

Tuto : affûter soi-même ses skis

Catégorie: Conseils pratiques
Partager:

Vous savez désormais réparer vos semelles et farter vos skis comme des chefs... mais qu’en est-il de l'affûtage ? Et puis, ça veut dire quoi d’ailleurs “affûter ses skis” ? Ne bougez pas, on vous explique tout dans ce nouveau tuto !

AFFÛTER SES SKIS TOUT SEUL À LA MAISON

L’affûtage des skis consiste à rendre la carre de votre ski plus tranchante. En plus de déterminer l’accrochage sur la neige dure, cet aiguisage va contribuer à votre stabilité dans les virages et à la qualité de vos trajectoires. Pour réaliser cette opération à domicile, de la même manière que pour une réparation ou un fartage, vous aurez besoin d’une paire d’étaux ou bien de deux tréteaux afin de déposer vos skis convenablement. Mais pour l’affûtage, les outils divergent un peu : munissez-vous cette fois d’une équerre, d’une pince, d’une lime diamant, d’une brosse et enfin de base edge. Encore une fois, pas besoin de courir partout pour trouver votre matériel : le “Vieux” a tout ce qu’il faut dans son rayon fart et outillage pour affûter vos skis !

ÉTAPE 1 : Commencez par la carre côté semelle

Pour débuter, emparez-vous de votre lime et placez-la dans le base edge (angle à 89°) puis déposez celui-ci contre la semelle de votre ski et tirez vers vous. Votre lime doit rester bien à plat contre la semelle pour respecter l’angle défini et bien posée contre la carre. N’hésitez pas à répéter plusieurs fois le mouvement pour obtenir une carre bien brillante. Puis, à la fin de cette opération, passez un petit coup de brosse (nylon ou crin de cheval) pour enlever la limaille.

ÉTAPE 2 : L’affûtage des carres

À l’aide de votre pince, placez maintenant votre lime sur l’équerre et placez l’équerre contre la semelle. De haut en bas ou bien de bas en haut ? Eh bien les deux sont possibles, et l’on vous conseille de réaliser le mouvement dans le sens qui vous convient le mieux et vous offre le plus de contrôle. D’expérience, on observe souvent que les gauchers préfèrent pousser la lime tandis que les droitiers préfèrent la tirer vers eux. Quoi qu’il en soit, assurez-vous que les dents mordent bien pendant l’opération. Si tout se passe bien, vous devriez alors voir de la limaille se former !

ÉTAPE 3 : Le nettoyage !

Pour éviter qu’un accroc ne se forme à cause de la limaille créée, reprenez votre brosse ou bien un chiffon et nettoyez la carre de votre ski. Insistez bien ! Une fois terminé, afin de tester votre travail d’affûtage, vous pouvez passer votre ongle sur la carre : si des cuticules (minces couches de peau) apparaissent, votre ski est bien affûté !


ÉTAPE 4 : Réduire le fil...

Après le passage de la lime sur la semelle, vous observerez qu’un fil s’est créé le long de la carre. Vous allez cependant pouvoir le faire disparaître assez facilement. Pour une finition parfaite, c’est donc le moment de vous munir de votre lime diamant, Passez celle-ci bien à plat le long de votre semelle sans appuyer trop fort, puis de la même manière sur le chant. Répéter l’opération jusqu’à obtenir une carre parfaitement lisse. Il est également possible d’ajouter du défarteur sur votre lime diamant afin que que celle-ci glisse encore mieux ! Cette fois, si vous passez de nouveau votre ongle, vous pourrez observer qu’il n’y a plus de fil : votre ongle n’est pas retenu sur la carre.

ÉTAPE 5 : Déparfaire la carre de votre ski

Ça y est, vous avez presque fini... Pour donner plus de tolérance à votre ski, passez une gomme pour arrondir légèrement vos carres et le tour est joué !

Le dernier conseil du “Vieux”...

Pour les skieurs amateurs, optez pour un angle d’affûtage léger à 90° qui vous offrira un maximum de stabilité. Pour les compétiteurs, ou bien les adeptes du slalom et de la pente bien raide et/ou gelée, vous pouvez en revanche descendre jusqu’à 87°.

Et si vous n'avez rien compris ? Florian du Vieux Campeur à Lyon et Skieur Mag vous expliquent tout dans leur dernière vidéo !