Haut

Blog

Slackline : les conseils du "Vieux" pour débuter !

Catégorie: Conseils pratiques
Partager:

Avez-vous déjà croisé des voltigeurs sur corde entre deux montagnes ou deux arbres ? Ces funambules, parfois extrêmes, pratiquent la slackline. Une activité qui consiste à marcher sur une sangle dont la largeur varie entre 2 et 5 centimètres, et qui est tendue entre deux points d’ancrages. Certains y voient un moyen de se dépasser en réalisant des figures à plusieurs mètres au-dessus du vide, d’autres considèrent cette pratique comme un exercice d’équilibre et de concentration semblable au yoga. Envie de débuter en slackline ? Le “Vieux” a (aussi) cette corde à son arc… voici quelques conseils :

Où installer sa slackline ?

Bonne nouvelle : la slackline se pratique aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Il vous suffit de trouver deux points d’ancrages, comme des supports en acier ou des arbres espacés de plusieurs mètres. Veillez cependant à utiliser une protection pour arbre, une sorte de rembourrage pour protéger les troncs. Dès lors que vous vous élancez sur une slackline, vous ne touchez plus le sol… Alors on vous conseille de placer des tapis de gymnastique et/ou des crash pads également utilisés en grimpe, qui amortiront vos potentielles chutes. Et ce, même lorsque vous débutez, c’est-à-dire à 30 ou 50 cm de haut. Attention : si vous slackez en public, votre sangle doit toujours être visible ! Pour cela, vous pouvez placer des balises autour de celle-ci.

Comment installer une slackline ?

Si vous pratiquez en extérieur, commencez par installer les fameuses protections pour arbres. Arrive ensuite le moment de fixer la sangle. Si vous débutez, nous vous conseillons de fixer votre slackline à hauteur de genoux. La montée et la descente se feront beaucoup plus facilement et vous serez moins fatigué. Et vous n’êtes pas sans savoir qu’au début, les chutes sont nombreuses… Vous débutez en groupe ? Fixez votre slack à hauteur du genou du plus petit ! Proche du sol, l’appréhension sera moindre et vous progresserez plus vite. Ok pour la hauteur mais quid de la longueur pour se lancer ? En slackline, c’est bien la longueur qui détermine la difficulté : plus elle est courte, plus elle est stable et inversement. Commencez donc par maîtriser des allers-retours sur de courtes distances et progressivement, vous augmenterez en passant à 8 mètres, 10 mètres…

Passons au concret ! Munissez-vous de votre sangle et d’un système de tension, le cliquet.

En slackline, on a deux longes : une petite et une grande. Commencez avec la plus petite, celle avec le cliquet, faites le tour de votre arbre en passant la longe sur les protections (important : veillez à ne pas la vriller. À termes, ça risquerait de l’abîmer…). Sur cette petite longe on a donc une extrémité avec le cliquet, une autre avec une boucle. L’idée est de passer le cliquet dans cette fameuse boucle. Si vous voulez avoir une slackline bien droite, pincez légèrement votre longe vers l’intérieur comme le schéma ci-dessous :

Étape suivante : Assurez-vous que la poignée du cliquet soit vers le bas. Ensuite, avec l’autre brin - la grande longe - même manip’ ! Après vous être assuré que votre slack soit bien horizontale, c’est le moment d’accrocher les deux bouts ensemble. Il s’agit donc de passer votre slackline dans le cliquet puis de tirer la slack. Avec une main, maintenez-la sur le dessous, et avec votre deuxième main, serrez avec le cliquet. Généralement, 3 coups suffisent. Une fois votre slackline bien tendue, verrouillez votre cliquet pour être complètement en sécurité (astuce : avec le surplus de slack, et pour encore plus de sécurité, n’hésitez pas à refaire un nœud autour du système de tension). Tout est en place, vous allez pouvoir vous lancer… Mais avant, parlons matériel et équipement !

Quel matériel pour slacker ?

Le matériel slackline peut se trouver en kit slackline. Chez le “Vieux” vous trouverez par exemple notre kit slackline Alpidex, idéal pour débuter. Il contient des protections d’arbres, une protection à cliquet qui protège aussi bien les pieds que de l’ouverture involontaire du cliquet, d’une sangle et d’un cliquet de tension avec fermeture de sécurité. En somme, tout ce qu’il vous faut pour passer un bon moment ! Quant à votre tenue, nous vous conseillons d’opter pour des vêtements près du corps, courts et confortables pour plus de liberté dans vos mouvements.

Apprendre la slackline : quelques conseils pour la route !

Placez votre pied fort sur la sangle, prenez une inspiration et poussez pour venir poser votre second pied en arrière. Gardez toujours vos bras parallèles au sol et le regard rivé sur l’extrémité de la sangle. Cette technique permet d’avoir la posture adéquate que vous tiendrez le temps de trouver votre équilibre sur sangle. Pour vous aider, n’hésitez pas à demander à quelqu’un de vous tenir les coudes et à plier légèrement les genoux pour vous garantir un maintien et une bonne posture. Lorsque vous serez prêt, vous pourrez réaliser une série d’exercices pour travailler votre équilibre :

  1. Bougez votre second pied d’avant en arrière en posant uniquement vos orteils sur la sangle
  2. Levez une jambe à 90° en avant et jouez entre pied pointé et pied flex
  3. Levez une jambe sur le côté et jouez de nouveau entre pied pointé et pied flex
  4. Pliez le genou contre votre poitrine
  5. Levez les bras et tendez une jambe en arrière tout en vous penchant légèrement en avant

Prenez le temps de maintenir chaque position plusieurs secondes et de bien respirer. Il est tentant de commencer à marcher sur la slackline, mais l’important est de contrôler son équilibre.

Alors, curieux d’essayer ? La saison est idéale pour débuter. Cette activité nécessite beaucoup de pratique et de rigueur avant de prétendre à un équilibre parfait. Mais soyez patient, le résultat sera probant !