Le Blog du vieux

S'équiper pour le Half Marathon des Sables avec Les Others

Partager :

120 kilomètres au cœur de l'une des zones les plus arides du globe : le désert d'Ica

C’est le pari que Damien a décidé de relever d’abord pour lui-même, puis pour ses proches mais aussi pour son travail. Damien travaille pour Les Others, « un média d’inspiration pour les amoureux d’outdoor, de voyages et de photographie ». Dit comme ça nos chemins ne pouvaient que se croiser. C’est comme ça, suite à une première collaboration, que Damien est revenu dans nos boutiques parisiennes, à titre personnel cette fois-ci, afin de s’équiper pour son projet.

Ce sont les images du Marathon des Sables qui ont fait « rêver » Damien comme bon nombre de coureurs qui souhaitent s’engager dans cette aventure au format original : parcourir des kilomètres de désert en autonomie alimentaire

Récemment, le concept s’est démocratisé. Avec le Half Marathon des Sables, la course se fait plus courte, passant de 250 à 120 kilomètres. La course devient plus « accessible » et propose aussi, et pour la première fois, de découvrir une nouvelle région : le désert d’Ica, au Pérou.

A 3 mois du départ, l’excitation de découvrir une nouvelle destination et le doute face à l’inconnu se confronte dans la tête de Damien, bien conscient des difficultés qui l’attendent. Mais Damien comme tous les passionnés d’outdoor cède facilement à l’appel du large.

Avant la course, il y a la préparation physique mais aussi celle du sac.

Une des principales difficultés du H-MDS en dehors de la distance, c’est la logistique. La course repose sur un principe d’autonomie chaque concurrent doit prévoir ses besoins alimentaires, comme suit :

Jour 1 : déjeuner, diner - AUTOSUFFISANCE ALIMENTAIRE

Jour 2 et 3 : petit déjeuner, déjeuner, diner - AUTOSUFFISANCE ALIMENTAIRE

Jour 4 : petit déjeuner, déjeuner - AUTOSUFFISANCE ALIMENTAIRE

Il devra sélectionner les aliments qui lui semblent les plus adaptés aux efforts engagés, aux conditions climatiques, au transport et au poids. Il est fortement recommandé de disposer d’un minimum soit de 2 000 k/calories par jour de course. Les réchauds à gaz sont formellement interdits. Les concurrents ne pourront pas s’approvisionner en nourriture et eau par leurs propres moyens durant la course sous peine de pénalité et doivent porter tout ce dont ils auront besoin pendant et après la course (hormis l’eau, fournie par l’organisation).

Cela étant dit, Damien prendra la ligne de départ avec un sac de 7 kilos sur le dos, dont le contenu a été soigneusement pensé, pesé et optimisé :

Nourriture : 4 kilos de plats lyophilisés qui doivent fournir un minimum de 2 000 calories par jour, bien qu’on soit plutôt autour de 3 000 calories. Le choix est assez varié entre les plats salés (pâtes, riz, purée, taboulé) et sucrés (compote, crème, muesli). Ajoutez à cela les barres énergétique à déguster durant la course (là aussi nous en avons pour tous les goûts), les boissons d’effort (un apport de glucides et de minéraux important, surtout lorsqu’il fait chaud) et celles de récupération.

Nécessaire de cuisine : un réchaud de type « Esbit » dans lequel on fait brûler des pastilles d’alcool, une cuillère et une popote. Assez rudimentaire, donc. Mais Damien n’a « jamais été un grand cuisinier, de toute façon » …

Couchage : un matelas et un bon sac de couchage sont indispensables. Le sac doit être suffisamment chaud (la nuit, les températures peuvent descendre à 10°C), léger et compact. Vous pouvez consulter notre guide de choix sac de couchage pour en savoir plus.

Matériel obligatoire (demandé par l’organisation) : crème solaire, miroir de signalisation, couteau, passeport, lampe frontale, couverture de survie, briquet, sifflet, antiseptique, épingles à nourrice, argent. Vous trouverez tout ça dans la section « petit matériel de camping » 

Vêtements : « quasiment rien », oui Damien ne me s’est pas changé pendant 4 jours, si ce n’est un coupe-vent, bien utile pour le soir. La tenue de course est quant à elle relativement classique. En revanche, les guêtres, le tour de cou, les lunettes et les bâtons sont indispensable pour affronter le sable et le soleil !

« Le Half Marathon des Sables est une course à part, à la fois intense et immersive. Au-delà d’une simple compétition, ces 4 jours permettent de faire l’expérience du voyage en autonomie au cœur du désert. Bien que l’épreuve soit plus accessible que son aînée, le Marathon des Sables, elle s’adresse aux coureurs (ou aux marcheurs) motivés et entraînés. Vous saurez quoi faire lors de vos prochaines vacances à la plage… »

Récapitulatif du matériel obligatoire : - un sac à dos trail 20L - une capacité de conditionnement de 1.5 litres d’eau (gourde, poche à eau, …) - un sac de couchage, - une lampe frontale + 1 jeu complet de piles de rechange, - 10 épingles à nourrice, - un briquet, - un sifflet, - un couteau lame métal, - un antiseptique cutané, - un miroir de signalisation, - une couverture de survie, - Présenter 8 cubes type « Knorr » (l’utilisation de ces cubes permet de remplacer efficacement les pastilles de sel, qui ne seront plus proposées aux coureurs) - un tube de crème solaire - 200 euros - le passeport ou carte d'identité pour les européens.

Retrouvez le récit complet de Damien sur le blog de Les Others.

Top