Haut

Blog

Nos conseils pour bien préparer votre road trip à vélo

Catégorie: Conseils pratiques
Partager:

On n’a jamais eu autant envie de voyager et de sortir prendre un bon bol d’air frais… Alors pourquoi ne pas programmer un grand road trip à vélo cet été ? De plus en plus populaire, cette nouvelle façon de voyager est moins onéreuse, plus écologique et très sportive. Si vous aussi vous souhaitez vous lancer, voici quelques conseils qui vous seront bien utiles !

1 - Choisissez votre itinéraire

Tout va dépendre en premier lieu de votre agenda : une excursion de quelques jours ne se déroule pas tout à fait de la même manière qu’un voyage à vélo de plusieurs semaines, voire plusieurs mois. À cette étape, vous allez notamment déterminer si vous pouvez envisager de faire des bivouacs prolongés ou bien de traverser des frontières ! Pour vous aider dans votre choix, tournez-vous vers les cartes IGN qui vous permettront de planifier votre itinéraire. Le moment venu, n’oubliez pas non plus de glisser dans votre sacoche de vélo un topoguide de la région ou du pays dans lequel vous souhaitez vous rendre. Enfin - et surtout - prenez bien en compte la saison durant laquelle vous comptez partir : se lancer à la découverte de la Norvège en hiver ne présentera pas les mêmes difficultés qu’un tour d’Espagne en plein été, d’autant plus que ces deux road trips nécessitent un équipement radicalement différent.

2 - Préparez-vous physiquement à votre excursion

Le voyage à vélo est un mode de transport doux qui est accessible à presque tout le monde, pour peu que l’on sache tenir un guidon. Ceci étant, si vous comptez vous engager sur un long road trip avec des grandes distances à chaque étape, il est tout de même préférable d’avoir une bonne condition physique pour tenir le rythme ! Pour vous préparer au mieux, nous vous conseillons de vous familiariser avec votre équipement en effectuant quelques petites sorties de préparation. Chaque semaine, fixez-vous un objectif et augmentez les charges sur votre vélo de façon progressive. Vous pouvez aussi incorporer dans votre programme de la course à pied ou de la natation avec vos entraînements de vélo, de sorte à accroître votre endurance et préparer un peu vos jambes (elles en auront bien besoin !). Si vous prévoyez un grand et long voyage à deux roues, nous vous suggérons même de réaliser un mini road trip sur 2 ou 3 jours durant le mois précédent votre départ afin de vous mettre en condition. À l’aide d’une montre de sport, vous pourrez même calculer le nombre de kilomètres et les dénivelés que vous avez été en mesure d’avaler chaque jour, ce qui vous permettra d’ajuster le programme de votre futur voyage.

3 - Choisissez votre équipement

Cela tombe sous le sens : il vous faut un vélo. Celui-ci doit être robuste et confortable ! Vous allez en effet passer de longues heures à pédaler sans relâche : il faut que votre fidèle compagnon à deux roues tienne la route. Mais qui dit voyage dit également matériel et vêtement à transporter ! Si le traditionnel sac à dos est extrêmement pratique, il risque cependant de vous causer des douleurs au niveau du cou et du dos au bout de quelques jours de portage. C'est pourquoi la solution souvent retenue par les cyclistes, et que l’on préconise aussi chez le “Vieux”, est celle qui consiste à s’équiper de sacoches cavalières et d’une sacoche guidon suffisamment volumineuses pour stocker toutes vos affaires. Ces sacoches de vélo vous permettront de répartir le poids de votre équipement sur votre fidèle destrier, de sorte à ce que vous ressentiez le moins possible la charge.

Selon votre vélo, si vous utilisez par exemple un VTT tout suspendu qui n’est pas conçu pour accueillir des portes bagages, vous pourrez aussi vous tourner vers une carriole (ou remorque pour vélo). Cette alternative aux sacoches présente l’avantage d’alléger la charge sur votre monture, ce qui réduit le risque de dommages au niveau du cadre ou des rayons.

Dans tous les cas, comme pour la randonnée, partir pour plusieurs jours nécessite aussi de prévoir de quoi bivouaquer. On privilégiera pour le coup une tente autoportante légère capable de se monter sur n’importe quelle surface et assez grande pour entreposer toutes vos sacoches. Un sac de couchage et un tapis de sol sont également de mise pour vous garantir des nuits confortables et reposantes après de longues journées à pédaler. Une bâche à vélo pour protéger votre deux roues des intempéries, du vent ou de la rosée du matin est aussi très utile. Ensuite, pour d’autres conseils de préparation concernant votre bivouac, vous pouvez consulter notre article sur le bivouac !

Et vos vêtements de vélo dans tout ça ? Eh bien sachant que vous ne pourrez pas partir très chargé, préférez donc des vêtements techniques très respirants, ou bien des tenues en laine de mérinos qui favorisent la thermorégulation et ne retiennent pas les mauvaises odeurs ! Avec deux paires de chaussettes hautes et basses, une polaire pour le soir et vos sous-vêtements quotidiens, vous serez déjà plutôt bien équipé. En période hivernale comme estivale, prévoyez aussi un vêtement de pluie : vous serez ravi de pouvoir le dégainer de votre vestiaire sur roues en cas d’intempéries !

N’oubliez pas non plus d’emmener une trousse avec les essentiels pour réparer votre vélo ainsi qu’une trousse de secours pour les petits bobos du quotidien. Concernant la partie sécurité : pensez à votre casque de vélo ainsi qu’à un vêtement haute visibilité de type gilet jaune afin de vous sécuriser autant que possible dans les zones fréquentées par des véhicules. Si vous comptez rouler tôt le matin ou tard le soir, pensez enfin à prévoir un éclairage vélo adapté : lumières LED, réfléchisseurs de lumière, lampe frontale, etc.

Vous avez maintenant toutes les clés pour vous garantir un excellent road trip à vélo. Alors, en selle !