Haut

Blog

Nos astuces pour débuter et évoluer en photo sous-marine !

Catégorie: Conseils pratiques
Partager:

Les amateurs et amatrices de plongée sous-marine le savent mieux que quiconque : les récifs sont des paysages à couper le souffle ! Même s’il est important de savourer ces étendues marines avec les yeux, rien de mieux que de jolis clichés pour immortaliser ces moments magiques. Pour vous accompagner au mieux dans votre initiation à la photographie sous-marine, le “Vieux” vous donne 4 conseils....

1 - Sélectionnez votre matériel photo et entraînez-vous

Pour débuter votre carrière d’artiste correctement, il va bien évidemment falloir choisir un équipement photo adapté. Le matériel de base pour pouvoir réaliser des photos en plongée se compose en général d’un appareil photo numérique, d’un caisson étanche adapté et d’un flash. Essentiel sous la surface, le flash interne ou externe à l'appareil photo de plongée va vous aider à conserver les couleurs susceptibles de disparaître lors de la filtration naturelle du soleil sous l'eau.

Concernant le modèle, vous aurez le choix parmi un grand nombre de marques et le mieux reste encore de vous faire conseiller par quelqu’un d’expérimenté si vous n’avez pas de bonnes notions de photographie. Dans tous les cas, nous vous recommandons aussi d’apprendre à maîtriser la photo hors de l’eau avant de vous lancer en milieu sous-marin. Mise au point, exposition, ouverture, ISO… familiarisez vous bien avec votre appareil car les conditions de photo sous l’eau demanderons une bonne maîtrise de tous ces paramètres.

Retenez tout de même que pour les débutants, il est plus facile de commencer par de la “macro” avec des gros plans sur des sujets fixes (récifs, corails, etc). C’est également à faible profondeur que vous aurez les meilleures chances de faire de beaux clichés avec votre appareil photo sous marine, car les conditions de lumière et de visibilité sont généralement plus favorables à la prise de vues.

2 - Maîtrisez votre flottabilité pour respecter le milieu aquatique

Pratiquer la photo sous-marine demande de la technique et une grande aisance sous l'eau. Vous devez en effet gérer votre flottabilité à la perfection pour faciliter l'approche des sujets. La bonne maîtrise de votre gilet stabilisateur de plongée et de votre lestage est donc plus que recommandée.

Pour éviter de détruire le paysage que vous souhaitez immortaliser, vous devez également apprendre à évoluer en harmonie avec la faune et la flore qui vous entourent : délicatesse et attention sont les maîtres mots en photographie marine ! L’eau formant un filtre naturel qui atténue les couleurs, vous devrez parvenir à vous approcher au plus près de votre sujet pour obtenir des clichés parfaits. Soyez minutieux ! Que ce soit les bulles que vous rejetez à travers votre masque de plongée ou un mouvement de palmes trop brusque, tout comportement inhabituel dans l’environnement de la faune peut suffire à la perturber et à gâcher votre tentative de photo.

3 - Apprenez à gérer la lumière

Comme nous vous le disions, c’est directement sous la surface que les conditions sont les plus favorables : le soleil qui filtre à travers l’eau permet d'obtenir de belles couleurs et potentiellement des effets de lumières très photogéniques.

En descendant plus bas, les rayons du soleil sont filtrés par l'eau, ce qui a pour conséquence de supprimer certaines couleurs. Le flash pourra alors rapidement devenir indispensable après quelques mètres. En adoptant la technique de "l'éclairage déporté”, c’est-à-dire en éloignant votre source d'éclairage de l'axe optique par un bras, vous bénéficierez alors d’une lumière homogène tout en évitant les particules blanches sur votre image.

Selon les conditions, vous pouvez également compter sur votre binôme de plongée pour vous assister ou réaliser des scènes d’exploration d’épaves avec une lampe de plongée !

4 - Prenez soin de votre matériel

L’appareil photo pour la plongée sous-marine a été spécialement étudié pour être résistant. Cependant, un appareil étanche et un caisson plastique restent égaux face à l'eau de mer. Le sel s'infiltre partout avec le temps ! Pour pallier ce problème, la première étape est de bien rincer à l’eau douce votre matériel après chaque sortie, voire de le faire tremper dans l’eau claire 15 à 30 minutes pour dissoudre le sel. Après quoi, n’hésitez pas à actionner les commandes pour extraire l’eau qui pourrait rester. Cordons et prises doivent également être dévissés après chaque utilisation, et les joints d'étanchéité vérifiés afin de vous assurer qu’ils rempliront toujours leur mission la prochaine fois.

A la surface, même si votre matériel est prévu pour le milieu sous-marin, prévoyez une valise étanche ou un sac étanche de plongée à poser sur le bateau ou sur la plage afin de le stocker entre deux explorations. Protégé du vent, du sable et des chocs, votre matériel aura bien plus de chance de durer dans le temps !

Nos conseils vous ont aidé ? Alors, à vos palmes. Prêt... Plongez !