Le Blog du vieux

Non, ce n'est pas de la triche

Partager :

Gels de récupération, baumes restructurants, textiles de compression ou encore cryothérapie… de nombreuses méthodes sont plébiscitées pour préparer son corps et faciliter la récupération après un effort. Alors pour mieux comprendre leur utilité, voici un petit récapitulatif !

On a testé la cryothérapie !

Le mois dernier, Matthieu et Martina, conseillers Au Vieux Campeur Chambéry, sont allés tester la cryothérapie “corps entier” au centre Cryopôle à Challes-Les-Eaux. Partenaire de Au Vieux Campeur, Cryopôle est le premier réseau de cryothérapie corps entier et cryolipolyse accessible au public en France.

Mais au fait, c'est quoi la cryothérapie ?

C'est une thérapie non médicamenteuse qui agit par le froid. Plusieurs suivis sont proposés en fonction des besoins de chacun. On vous propose de revenir sur l'expérience de Matthieu et Martina au Cryopôle…

Pourquoi avoir choisi la cryothérapie ? Pour quel besoin ?

Matthieu nous répond : “Pour ma part, j’avais une inflammation suite à un lumbago. Et Martina, une entorse à la cheville.” Matthieu et Martina ont des profils de sportifs mais les séances de cryothérapie peuvent être adaptées en fonction des maux du patient : traitements neurologiques (migraines, troubles du sommeil), dermatologiques, rhumatologique et tous les champs du bien-être.

Comment s’est passée votre expérience ?

Matthieu poursuit : “Lorsqu’on est arrivés au centre, c’est notre cryothérapeute qui nous a chaleureusement accueillis. Avec Martina on a dû répondre à quelques questions notamment sur notre état de santé. On nous a pris notre pression artérielle avant d’enfiler nos maillots de bain et de s’équiper d'accessoires indispensables : chaussettes chaudes, chaussons, gants polaires et bonnets. Sans oublier des petits sparadraps sur les tétons pour les messieurs...”.

Les voilà prêts pour la séance de cryo’ qui se déroulera en trois étapes :

  1. Entrer dans un sas à -60° et y rester pendant 30 secondes. Cette partie a pour but de préparer le corps au choc thermique, ainsi que de le sécher de toute l'humidité qui ferait ressentir davantage le froid.
  2. Entrer dans une cabine à -110° pendant 2”30. Ici, il est important de contrôler sa respiration pour essayer de gérer le froid. On peut rester immobile, choisir de marcher... ou même danser ! Matthieu nous raconte qu’il y a même une petite musique dans la cabine. Le temps passe finalement assez vite. La cryothérapeute de Matthieu et Martina est restée avec eux tout au long de l’expérience. Matthieu continue : “Elle nous parlait au micro et nous mettait en confiance de l'autre côté de la vitre”. Pour cette seconde étape, le ressenti peut être différent pour chacun… Pour Matthieu ce n’était pas si désagréable. Martina, quant à elle, ne faisait que trembler.
  3. La troisième étape est celle de la relaxation pour que le corps reprenne sa température naturelle et que le cœur retrouve son rythme de croisière. Celui-ci s’accélère tout au long de la séance.

Alors, quel est votre ressenti après cette première séance ?

Matthieu conclut : “Les sensations sont bonnes ! Pour ma part, je me sentais comme après une bonne sortie en montagne mais sans les courbatures et la fatigue, je me sentais relaxé”.

La cryothérapie “corps entier” est aujourd’hui accessible aux sportifs de haut niveau qui l'utilisent comme préparation physique ou pour une meilleure récupération. Mais cette pratique est également proposée aux personnes, sportives ou non, souhaitant bénéficier de ses effets antalgiques. Et pour aller plus loin, on vous parle des petits accessoires complémentaires qui pourraient vous être grandement utiles...

Les gels de récupération

Généralement stocké dans un tube, le gel de récupération peut vous accompagner partout ! Avec son effet froid, votre gel de récupération va venir soulager vos muscles en cas de claquage, choc, crampe, luxation ou bien hématome… Ces gels sont très souvent composés d’huiles essentielles qui vont avoir un effet relaxant, décontractant et réparateur. C’est d’ailleurs le cas de notre crème cryo gel 75mL de chez Sidas.

Les baumes restructurants

Tout comme les gels de récupération, les baumes restructurants sont efficaces avant comme après l’effort ! Et grâce à un massage léger sur la zone souhaitée, vous allez pouvoir ressentir les bienfaits quasi immédiatement. Avant l’effort, les propriétés chauffantes du baume vont venir stimuler vos muscles. Après l’effort, et toujours en massant, vos muscles vont être détendus. Mais certains baumes vont même pouvoir venir apaiser vos autres maux : mal de tête, voies respiratoires irritées… Dans ces différents cas, le baume idéal est le célèbre baume du tigre : ses odeurs agréables de menthol, d’huiles essentielles de cajeput et de clous de girofle calment rapidement vos douleurs. L’astuce pratique ? Chez Au Vieux Campeur, on vous propose des baumes dans des petites boîtes hermétique, en métal ou en verre, très pratiques à transporter. De cette manière, vos baumes vous accompagneront dans toutes vos activités outdoor !

Les textiles de compression

Lorsque vous faites du sport, vos muscles sont sollicités et sont alors soumis à diverses contraintes… Mais comme on aime prendre soin de nos sportifs, on a pensé à tout pour vous offrir un confort maximal ! Surtout utilisés pour le trail et le running, les textiles de compression (aussi appelés vêtements actifs) seront votre meilleur compagnon de course…

Adaptés à votre morphologie, ces vêtements de sport vont venir épouser vos formes pour que vous soyez correctement maintenu. Ils vont alors améliorer la tonicité de vos muscles les plus sollicités, ainsi que le rendement musculaire et votre performance. En réduisant les vibrations que subissent vos jambes, ces textiles contribueront également à limiter le stress musculaire et le risque de blessure !


Plus d'articles : "Conseils pratiques"

Comment s'alimenter par – 30 ° C ? Partie 2.

L'alimentation a occupé une place cruciale pendant ces 30 journées de marche en milieu polaire. C'est même ce paramètre qui rythmait nos journées. Imaginez-vous dix heures de marche par jour, 90kg de charge, par -30°C dans un paysage d'infini blanc sans aucune stimulation extérieure. Les pauses repas ou collations représentent alors non seulement une interruption dans la monotonie de la progression, mais également l'un des rares plaisirs de la journée

Comment s'alimenter par – 30 ° C ? Partie 1.

Seulement dix équipages par an tentent de traverser le Groenland d'ouest en est. Le long du cercle polaire, les conditions sont extrêmes et les points de ravitaillement inexistants. Dans un tel environnement, pour continuer d'avancer, l'alimentation joue un rôle déterminant. En Mai 2018, les 5 apprentis aventuriers de la team Engagés partent à l'assaut de ce tracé pour leur toute première expédition polaire. Retour sur leur gestion de l'alimentation dans ces conditions extrêmes...
Top