Haut

Blog

Natation : en piscine ou en eau libre, à vous de choisir !

Catégorie: Conseils pratiques
Partager:

Et si vous profitiez de l’été pour vous jeter à l’eau ? Sport ultra complet, la natation vous permet aussi bien de travailler vos muscles que votre endurance. Grâce aux endorphines que vous libérez en nageant et à la poussée d’Archimède qui vous donne une sensation d'apesanteur, la natation est un vrai évacuateur de stress ! Le crawl, la brasse et même le papillon sont différents types de nage pouvant se pratiquer aussi bien en bassin qu’en eau libre (lac ou mer). Vous vous demandez quelle est la différence entre ces deux environnements ? On vous explique tout !

Nage en piscine ou en eau libre : c’est l’environnement qui fait la différence !

Dans la grande famille de la natation, on distingue principalement deux catégories : la natation en piscine et la nage en eau libre.

La natation en piscine se pratique en bassins, couverts ou non. Ainsi, vous pouvez vous adonner à ce type de nage toute l’année, peu importe la météo. L’eau calme et les couloirs définis permettent de vous élancer sur une dizaine de mètres dans une nage puissante. D’ailleurs, il n’est plus rare de voir les nageurs porter des palmes de natation en bassin : cet accessoire vous permet de renforcer l’ensemble des muscles de vos jambes, vos abdominaux et vos fessiers.

La natation en eau libre, elle, n’a rien d’une course effrénée : elle favorise le cardio sur une longue distance. Cette pratique s’effectue dans de grandes étendues d’eau, telles que la mer, l’océan, les lacs. Pour ce qui est des rivières, on parle plutôt de nage en eau vive. En plus de vous confronter au vent et au courant, la nage en eau libre s’effectue sur plusieurs centaines de mètres... C’est donc plus en douceur, avec les bras, que le nageur avance. À la différence de la natation en piscine, il n’y a ni ligne d’eau, ni marquage de fond de bassin pour vous repérer. C’est en vous fixant un cap parmi le décor naturel que vous parviendrez à progresser. Sans couloir dessiné et en étant concentré sur votre nage, il arrive (très) souvent de dériver de l’objectif. L’astuce consiste donc à opter pour la respiration frontale en crawl water-polo pour s’assurer une bonne trajectoire.

Le conseil du “Vieux” : en eau libre, pas facile de savoir combien de mètres vous avez parcourus. Pour connaître votre progression, équipez-vous d’une montre de natation !

Si ces deux pratiques sont différentes, elles n’en restent pas moins complémentaires : vous pouvez opter pour la piscine en cas de mauvais temps et profiter des espaces naturels lorsque la météo est plus clémente !

Quel matériel est à prévoir en piscine et en eau libre ?

En piscine, vous aurez besoin d’un maillot de bain. On privilégiera d’ailleurs un maillot une pièce pour les femmes afin d’avoir une meilleure amplitude dans les mouvements et un maintien efficace notamment au niveau de la poitrine.

Besoin de plus de conseils ? N’hésitez pas à consulter notre guide des choix de maillots de bain pour trouver le maillot le plus adapté à votre pratique ainsi qu’à votre morphologie.

Un bonnet de bain pour protéger vos cheveux de l’eau chlorée et une paire de lunettes de natation pour améliorer votre champ de vision sous l’eau seront également les bienvenus. Dans votre sac de piscine, glissez-y une serviette microfibre ainsi qu'une planche de natation ou bien une paire de palmes.

En revanche, si vous choisissez de nager en eau libre, vous serez confronté aux aléas naturels. Pour une nage agréable et sécuritaire, quelques équipements sont à prévoir. Vous pratiquez la natation en bassin et débutez en milieux naturels ? C'est une très bonne nouvelle ! Vous allez pouvoir réutiliser une bonne partie de vos accessoires de piscine tels que le bonnet de bain pour protéger vos cheveux ainsi que votre paire de lunettes de piscine ; à noter qu’il existe aussi des lunettes de natation “vision large” spécialement conçues pour la natation en eau libre. Si un maillot de bain de natation classique peut être suffisant en plein été ou dans des eaux peu profondes, nous vous conseillons d’investir dans une combinaison d’eau libre pour les eaux les plus fraîches... Sécurité oblige ! Vous pouvez opter pour une bouée d'eau libre : si vous souhaitez faire une pause, elle vous permettra d’être vu par les autres nageurs, les pratiquants de paddle ou encore les bateaux. Et enfin, parce que chaque effort mérite sa récompense, pensez à prendre de quoi vous ravitailler dans votre sac : barre énergétique, fruits secs, eau.... Vous êtes prêt ? Si vous avez besoin des conseils de nos experts, on vous donne rendez-vous sur notre guide de choix "matériel de nage" ou en boutique !

Vous l’aurez compris, la natation peut aussi bien se pratiquer en piscine qu’en milieu naturel et sauvage. Et si ces deux pratiques ont toutes les deux des bienfaits avérés, il faut tout de même avoir un bon niveau en natation “classique” pour se lancer dans un autre environnement. Et en parlant de ça, pas de nage en eau libre en dessous de 16 degrés ! Cette fois vous savez tout, il est temps de mouiller votre maillot… Bonne baignade à tous !