Haut

Blog

Les Vieux Garçons face à la Pierra Menta 2019

Catégorie: Découvertes
Partager:

Alors cette première Pierra Menta?

C’était la folie ! Malgré la neige sur les trois premières étapes, on a eu des superbes étapes avec toujours des passionnés qui gueulent des conneries et clochent sur le bord des traces ! La dernière épreuve a été complètement dingue avec le soleil et les 4000 randonneurs à Cuvy et au Col de la Forclaz... dont le vieux campeur ! On a déjà envie de revenir l’année prochaine !

Donc c’était facile ?

L’impression générale est bonne mais il y a eu des moments difficiles. Sur l’étape 2, la plus longue de l’histoire de la Pierra Menta (33km 2800D+), on eu en même temps un gros coup de bambou aussi bien physique (on était parti trop vite) que mental (on voyait pas le bout des plats) ! Normalement il y a toujours un de nous deux qui peut réagir, mettre l’élastique et relancer mais la on était tous les deux dans le creux de la vague donc on a perdu pas mal de temps !

C’était quoi le programme chaque jour ?

Réveil 6h pour manger une baguette et enfiler nos collants roses. On fait quelques accélérations avec les peaux, on enlève la doudoune et bim départ à 8h.Les épreuves durent 3h-4h donc on mache une demie Baouw toutes les heures avec un peu d’eau. On arrive vers 12h pour la douche et le plat de pâtes. L’après-midi c’est massage des cuisses et du dos puis sieste jusqu’au brief de 18h avant le repas. Et avant de se coucher on farte les peaux pour être certains de bien glisser le lendemain. Et on repète ça pendant 4 jours !

Pas de bobos, pas de casse ?

Niveau matos, juste un bâton cassé sur l’étape 3 ! Nos skis Blizzard ont été solides car malgré une bonne dizaine de frontflip, ils n'ont pas bronché ! Niveau bonhomme, aucune ampoule, aucune douleur particulière. Vraiment surprenant par rapport à un effort de trail ou tu rentres chez toi en boitant à cause des descentes traumatisantes. Le ski alpi est vraiment un bel effort alliant endurance et glisse en douceur.

Et le résultat ?

On est trop content de notre top 37 hommes ! On venait pour le plaisir mais on s’est bien pris au jeu du classement bien qu'on ne se soit pas trop mis dans le rouge pour pouvoir quand même profiter des paysages et de l’ambiance. On avait le bon équilibre entre « je vais quand même pas me baver dessus » et « je vais quand même pas m’arrêter changer la batterie de la gopro » !

Et la suite ?

On a encore 2 courses en Italie (Adamello Ski Raid et la Mezzalama) et on va essayer de faire une traversée des Aravis à notre sauce ! A suivre !

Retrouvez la vidéo de leur Pierra Menta ici !

Commentaires