Haut

Blog

Les Columbia Montrail Trans Alps II F.K.T sur le banc d’essai !

Catégorie: Tech
Partager:

Confort et souplesse, mais aussi robustesse et stabilité. C’est la promesse sans concession du nouveau modèle Columbia Montrail Trans Alps II F.K.T. Alors nous avons décidé de les mettre à l’épreuve ! Et pour ce faire, nous les avons confiées à Alberto, conseiller Au Vieux Campeur qui s’entraîne actuellement pour son prochain UTMB. Autant dire qu’il s’est donné un malin plaisir à les malmener ! Et après quelques sorties, il nous livre son ressenti…

- Salut Alberto ! Alors pour commencer, dis-nous un peu ce que tu as pensé de ces nouvelles chaussures de Columbia lorsque tu les a enfilées pour la première fois ?

“Tout d'abord, il faut savoir que je n'ai pas l'habitude de courir avec des chaussures destinées aux longues distances, avec un drop élevé et une semelle épaisse. Je préfère habituellement les chaussures à semelle fine, avec plus de sensations ainsi qu’une foulée plus à l’avant du pied… et forcément moins d'amorti. Disons donc que j’ai commencé mon test avec un certain apriori sur la chaussure. Pourtant, une fois enfilée, il s’est avéré que la sensation était assez agréable, avec un chausson plutôt fin au milieu et un peu plus large en bout pour les orteils. Au pied, la chaussure est également plus légère qu’elle n’y paraît. En l’occurrence, on est sur du 345g en taille 42,5.”

- Ces chaussures sont conçues pour être robustes et capables d’affronter des terrains difficiles. Mais sur ce modèle, Columbia propose dans le même temps une empeigne dépourvue de couture, sensée améliorer le confort et les sensations. Est-ce que ça se ressent sur le dynamisme ?

“Certaines chaussures de trail ont effectivement tendance à être assez rigides et assez lourdes, avec un effet « sabot ». C'est un peu la sensation que je m’attendais à avoir, mais j'ai été content de constater que la chaussure restait dynamique et plutôt légère sous le pied. Un dynamisme qui se ressent particulièrement à l'entraînement. Ce qui n’est finalement pas étonnant compte tenu de la cible de ce modèle : des coureurs de trails longs, qui recherchent stabilité, confort et protection tout en ayant des sensations sous le pied et surtout une bonne relance !”

- Et côté accroche ? Ces Montrail Trans Alps II F.K.T proposent notamment des imprimés 3D sur toute la tige de la chaussure et une semelle extérieure Trail Shield, qui ont vocation à renforcer la chaussure et l’emprise au sol. Qu’en est-il en conditions réelles ?

“J’ai essayé les chaussures sur des pentes importantes, ainsi que sur un terrain boueux qui nécessitait vraiment une bonne accroche, et elles se sont montrées à la hauteur ! Le cramponnage est agressif, et le résultat est même assez bluffant : on reste vraiment collé au sol. Reste peut-être à les essayer sur de la roche humide, je n’ai pas eu l’occasion de le faire… mais franchement je ne me fais pas trop de souci à ce niveau.”

- Côté stabilité, Columbia propose la technologie breveté FluidGuide qui promet un déroulé stable et continu en toutes conditions. Qu’en as-tu pensé ?

“Que ce soit au milieu du pied ou au niveau du talon, les Trans Alps FKT 2 offrent un très bon maintien. La technologie FluidGuide des semelles offre réellement une bonne stabilité : malgré la rigidité de l’ensemble, on profite d’un très bon déroulé avec une grande souplesse à l'avant. Je trouve personnellement que Columbia est parvenu ici à réaliser le bon compromis entre stabilité, dynamisme et amorti. La coupe au niveau de la cheville est quant à elle relativement basse. Pour ma part, j’ai trouvé ça plutôt agréable car j'aime bien les chaussures qui libèrent bien le pied… mais ça manquera peut-être un peu de maintien pour les chevilles les plus fragiles.”

-Et le fameux amorti FluidFoam de Columbia, est-ce que ça change tout ? Comment est l’impact au sol ?

“Sur ce point, je ne serai peut-être pas l’arbitre idéal. De manière générale, j’accorde peu d’importance à l'amorti des chaussures de trail : je trouve plus important de travailler la position du pied, ainsi que la musculature du pied et de la jambe intérieure, pour avoir de bons appuis et limiter le stress sur les articulations. Mais ça, c'est assez personnel. Et on sent tout de même que la chaussure offre un très bon confort au niveau du talon, ce qui permet de dérouler le pied de l'arrière à l'avant sans trop souffrir des chocs au sol.”

-Bon, c’est l’heure du verdict ! En conclusion, est-ce que tu recommandes ce modèle aux adeptes de course en montagne ?

“Je pense que cette nouvelle version de la Trans Alps FKT conviendra bien aux coureurs traditionnels à la recherche d'une chaussure dynamique, pas très lourde, avec un bon grip pour les terrains les plus techniques. Je n'en ai pas parlé jusque là, mais la mèche est également renforcée par un thermosoudé et ça contribue vraiment à faire des chaussures résistantes avec un poid très contenu. En revanche, les traileurs adeptes de terrains très accidentés en montagne regretteront peut-être que ce modèle ne propose pas un pare-pierre plus costaud. Mais sur les courses de montagne plutôt roulantes type UTMB, c’est clairement des chaussures intéressantes ! Et pour finir, parce que ça compte après tout… je conclurai en disant que esthétiquement je trouve ce nouveau modèle vraiment canon !”

Commentaires