Haut

Blog

Les bienfaits de la Slackline

Catégorie: Découvertes
Partager:

Avez-vous déjà entendu parler de la Slackline ? Ce sport, qui consiste à marcher sur une sangle tendue entre deux arbres, fait aujourd’hui partie des plus efficaces pour se recentrer sur le contrôle de soi. D’ailleurs, nombreux sont les sportifs qui choisissent ce funambulisme des temps modernes comme complément à la pratique de la grimpe, du ski ou encore de l’alpinisme. Entre équilibre, concentration, souplesse et dépassement de soi, on vous emmène au cœur des bienfaits de la Slackline !

L’équilibre

L’essence même de la Slackline, c’est le maintien du corps en équilibre sur une “sangle molle” à quelques centimètres ou à plusieurs mètres du sol. Pour y parvenir, tout repose sur la bonne maîtrise de votre position et de votre centre de gravité… et sur une sangle mobile d’à peine 2,5 cm, le challenge est plutôt épicé. Pratiquer la Slackline permet donc de développer votre proprioception, c’est-à-dire votre capacité à connaître la position exacte de votre corps pour ajuster votre posture et vos mouvements aux oscillations de la sangle. Plus cet état de conscience corporelle se développe, meilleur devient votre équilibre sur la sangle de slackline et plus loin vous allez. Un peu comme sur une planche de paddle ou en surf, finalement !

La concentration

C’est une véritable parenthèse hors du temps que cette pratique offre à tout sportif souhaitant se prêter au jeu. Le moment de faire le vide autour de vous et de ne vous concentrer que sur une seule et unique chose. L’état de flow (concentration intense) peut alors très vite être atteint pour vous laisser dans une maîtrise absolue de votre corps, loin des parasites extérieurs. Un petit conseil : privilégiez des vêtements de sport outdoor près du corps pour éviter à vos yeux de se laisser distraire par un bout de tissu flottant au vent.

La respiration

Tout comme le yoga, la Slackline est une des pratiques sportives idéales pour apprendre à maîtriser votre respiration. D’ailleurs, respiration et concentration vont de pair ! Lorsque l’on fait un tel effort de concentration pour rester en équilibre sur une sangle brinquebalante, on oublie parfois de bien respirer. Or, prendre de profondes inspirations ventrales (et non thoraciques) est essentiel dans cette pratique sportive. Cela permet d’alimenter votre cerveau et vos muscles en oxygène pour rester maître de tous vos mouvements sur la sangle et, comme nous l’avons vu dans le point précédent, atteindre un stade de concentration avancé. Un vrai cercle vertueux !

Le développement musculaire et la souplesse

La Slackline est un sport complet qui sollicite de manière profonde vos muscles stabilisateurs et posturaux, mais aussi et surtout vos abdominaux : alors que vos bras et vos épaules adoptent un mouvement de balancier pour tenter de garder l’équilibre, votre dos et vos abdominaux, eux, sont gainés pour contrôler chacun de vos mouvements. Bref, un exercice qui nous apprend à maîtriser notre colonne vertébrale et qui, sur le long terme, prévient des douleurs articulaires et tonifie votre posture ! Par ailleurs, puisque vous êtes complètement gainé sur la sangle, chaque pas que vous faites sur celle-ci revient à étirer un muscle déjà contracté. Une forme d’étirement musculaire très efficace pour gagner en souplesse.

Le dépassement de soi

Au début, vous commencez à quelques centimètres du sol sur une courte sangle, puis petit à petit vous commencez à réaliser des figures aériennes et statiques sur une sangle de plus en plus longue. Bientôt, vous n’aurez d’ailleurs plus aucun mal à répéter ce buttbounce qui vous avait donné tant de fil à retordre et à enchaîner les allers-retours sur la sangle… Vous l’aurez compris, la Slackline pousse à se dépasser constamment pour progresser, et la sensation de maîtriser de mieux en mieux l’exercice est grisant.

Les environnements

On parlait du dépassement de soi, mais quoi de mieux qu’un groupe soudé pour vous encourager à dépasser vos limites ? La Slackline est en effet un sport de partage qui fédère autour d’un but commun : réussir à traverser la sangle sans tomber. L'entraide est une valeur clé respectée par les pratiquants pour que chacun puisse réaliser son objectif à son rythme dans une ambiance conviviale. Certains récompensent même leurs efforts par un casse-croûte dans l’herbe à l’ombre des arbres. Parce que oui, la Slackline se pratique (très) souvent dans des lieux ouverts et extérieurs, comme dans des parcs, des forêts ou des plaines arborées. L’occasion de passer du temps au grand air et de profiter du soleil. Pensez simplement à bien appliquer une bonne protection solaire !

Convaincus ? Alors à vos sangles… attachez… marchez !