Le Blog du vieux

Le combiné Olympique

Plus vite, plus fort et plus haut !

En 2020, l’escalade sera pour la première fois présente aux jeux Olympiques de Tokyo.

Les athlètes remporteront l’une des 12 places pour la compétition Olympique en se qualifiant aux Championnats du Monde de combiné d’escalade qui se déroulera à Tokyo. 20 hommes et 20 femmes se disputeront 2 x 6 places pour les épreuves des JO. Le format des épreuves sera, dans l’ordre : la vitesse (2 runs), le bloc (3 blocs) et la difficulté (1 voie).

1/ La vitesse

Sur un mur de 15 mètres s’enchaine une succession de duel sur deux voies totalement identiques. Les deux voies démarrent sur un paillasson qui déclenche le chronomètre pour finir sur un bouton buzzer qui stoppe le chronomètre. Entre les deux : 40 prises de mains et 22 prises de pieds sur une voie toujours ouverte à l’identique. La succession de duel est organisée en tableau jusqu’à la finale qui désignera le vainqueur. Pour information le record du monde de vitesse chez les femmes est de 7’’32 et de 5’’48 pour les hommes !

 

2/ Le bloc

L’épreuve de bloc se joue sur une série de 3 blocs inédits en finale. Chaque bloc doit être réalisé en moins de 4min et avec un minimum d’essai. Le classement est déterminé grâce au nombre de blocs terminés (le plus de top avec le moins d’essai). En cas d’ex æquo les concurrents sont départagés grâce au nombre d’essais et au nombre de zones validées les plus élevées.

 

3/ La difficulté

La plus ancienne épreuve de l’escalade se déroule sur une voie inédite de 15 mètres en un seul essai. Cette voie n'est présentée aux grimpeurs qu’au moment de l’ascension, et ils disposent donc de peu de temps pour l’analyser avant de se lancer ! Le temps est également compté pour atteindre la dernière dégaine !

 Le classement

Le combiné récompense le meilleur grimpeur des trois disciplines. Les places réalisées dans chacune d’entre elles sont multipliées pour obtenir un score global. Le plus petit des scores sera en, Août 2020, le premier champion olympique de l‘histoire de l’escalade !

Par exemple, si un athlète se classe 1ème à l’épreuve de vitesse, 4ème à l’épreuve de bloc et 2ème à l’épreuve de difficulté, son score final sera de 1 x 4 x 2 = 8 ! 

Source : FFME et crédit photo : Eddie Fowke pour IFSC


Plus d'articles : "Conseils pratiques"

Comment s'alimenter par – 30 ° C ? Partie 2.

L'alimentation a occupé une place cruciale pendant ces 30 journées de marche en milieu polaire. C'est même ce paramètre qui rythmait nos journées. Imaginez-vous dix heures de marche par jour, 90kg de charge, par -30°C dans un paysage d'infini blanc sans aucune stimulation extérieure. Les pauses repas ou collations représentent alors non seulement une interruption dans la monotonie de la progression, mais également l'un des rares plaisirs de la journée

Comment s'alimenter par – 30 ° C ? Partie 1.

Seulement dix équipages par an tentent de traverser le Groenland d'ouest en est. Le long du cercle polaire, les conditions sont extrêmes et les points de ravitaillement inexistants. Dans un tel environnement, pour continuer d'avancer, l'alimentation joue un rôle déterminant. En Mai 2018, les 5 apprentis aventuriers de la team Engagés partent à l'assaut de ce tracé pour leur toute première expédition polaire. Retour sur leur gestion de l'alimentation dans ces conditions extrêmes...

Comment continuer à randonner avec la neige ?

Cette fois ça y est, on peut le dire : l’hiver est là ! Même si cette année, on vous l’accorde, la neige se fait un peu trop désirée… Mais que faire dans ces conditions lorsqu’on est adepte de randonnée en nature ? Et bien quand le terrain est enneigé, boueux et parfois même gelé… c’est le moment idéal pour sortir vos raquettes ou vos crampons ! Avec nos spécialistes Grenoblois de la rando toutes saisons, tas 2 cailloux, on vous explique tout !
Top