Haut

Blog

La sécurité en ski de randonnée : une affaire de préparation !

Catégorie: Conseils pratiques
Partager:

De grands espaces vierges et sauvages, de la poudreuse jusqu’aux genoux, une glisse sans pareil...Le ski de randonnée est une pratique qui fait rêver tous les amoureux de la nature et des paysages enneigés. Toutefois, le plaisir de la discipline ne doit pas occulter les risques en montagne : le ski de rando demande ainsi une certaine préparation ainsi qu’un minimum de matériel de sécurité pour s’élancer sur les sentiers hors-pistes et profiter pleinement de votre liberté.

Bien choisir votre matériel de ski de randonnée

Si les stations de ski vous permettent de progresser sur des itinéraires sécurisés, vous allez également pouvoir accéder également à des sentiers non-balisés en ski de rando. A partir de ce moment-là, que ce soit en début ou en fin de saison, le risque zéro n’existe pas. Et le danger principal, c’est bien évidemment l'avalanche. C’est pourquoi il est essentiel d’être bien équipé et de connaître les règles de sécurité sur le bout des gants. Le b.a.-ba est bien évidemment de porter un casque de ski et, si possible, un casque de ski multinorme et ventilé qui vous permettra d’être protégé en cas de chutes ou d’éboulements. Dès lors que vous sortez des pistes, il est également primordial de se munir du traditionnel triptyque comprenant DVA, sonde et pelle. Chaque membre du groupe doit impérativement porter un DVA (détecteur de victimes d'avalanche) sur la première couche de ses vêtements et pour cause : après une avalanche ou un enfouissement, cet appareil émet un signal de fréquence et fournit des indications de direction permettant aux skieurs en surface de retrouver la victime. Une fois celle-ci localisée, la sonde vous aidera à déterminer avec précision son emplacement et la profondeur à creuser pour la retrouver. Grâce à la pelle à neige, vous pourrez dégager rapidement la victime. Une couverture de survie, quant à elle, pourra ensuite servir à maintenir au chaud un blessé en attendant l’arrivée des secours.

Les amateurs réguliers de ski de rando pourront également investir dans un sac à dos airbag ski. Encore trop peu répandus en montagne, ces sacs sauvent pourtant chaque année de nombreuses vies ! En cas d’avalanche, le skieur n’a qu’à tirer sur une poignée pour libérer un gaz sous haute pression qui gonfle un ballon en quelques secondes afin de gagner en volume et rester à la surface !

A défaut, un sac à dos de ski chargé de ravitaillement, d’un téléphone portable, d’une boussole et d’un topoguide sera toujours bien utile pour aborder vos sorties plus sereinement. Des vêtements de ski de qualité vous éviteront quant à eux un refroidissement qui pourrait gâcher votre expérience. Notre guide de choix du matériel de ski de randonnée vous détaillera l’équipement essentiel pour s’assurer une pratique confortable et bien au chaud !

Se renseigner sur les conditions météorologiques et d’enneigement

Ce n’est pas un secret : le temps en montagne est très variable, surtout en période hivernale. D’un beau ciel bleu, on peut très vite se retrouver au milieu d’une tempête de neige. Les changements météo peuvent également modifier les conditions d’enneigement et accentuer par la même occasion le risque d’avalanche. Pour éviter des risques inutiles en ski de rando, il convient donc de surveiller le ciel et surtout de vérifier les prévisions avant de vous élancer sur votre parcours. Si le bulletin de Météo France spécial montagne est facilement accessible depuis les offices du tourisme et internet, les bureaux des guides restent les meilleures sources d’informations sur les derniers bulletins météo. Plus encore, ils se composent de professionnels qui vous partageront leurs connaissances de la montagne. En complément, vous pourrez aussi consulter le BERA (Bulletin d'Estimation du Risque d'Avalanche) édité par Météo France pour assurer autant que possible votre sécurité !

Vous êtes parfaitement préparé et autonome ? Alors c’est parti, chaussez vos skis et la nature est à vous ! Dans le cas contraire, retenez qu’il est toujours préférable d’être accompagné d’un professionnel. Moniteurs de ski ESF et guides de haute-montagne pourront vous épauler afin de découvrir les joies du ski de rando en toute sécurité !