Haut

Blog

La freerando en deux mots

Catégorie: Conseils pratiques
Partager:

La freerando comme le ski de randonnée, est une pratique de hors¬-piste. Mais à l’inverse du ski de randonnée, elle priorise la descente plus que la montée.

Les skieurs vont privilégier les itinéraires proches des domaines skiables pour bénéficier des remontées mécaniques, le plus possible.

Arrivés en haut de la station, le but est de ne pas « marcher » trop longtemps, soit à pied soit avec des peaux, pour aller trouver des pentes vierges à l’écart des pistes.

Comme nous l’avions évoqué dans un précédent article, le matériel de freerando sera plus lourd que celui de ski de randonnée, l’accent étant mis sur le confort à la descente plutôt que sur la légèreté à la montée. Cependant, le matos évolue avec les tendances. La pratique des sports de montagne change, on zappe d’un sport à l’autre, le matériel est moins cher, plus ludique et nécessite moins de technique pour se faire plaisir rapidement. On y cherche également une dimension « fitness » pour rester en forme et là, la freerando, à l’instar du running et du trail, répond à tous les besoins actuels : un effort plus ou moins intense en pleine nature et une composante plaisir avec la descente. Tout s'allège, c'est vrai, mais la course au gramme reste pour les meilleurs, pas la peine de grapiller 200 grammes en freerando ! Commencez par choisir votre matos selon votre niveau en ski alpin et vos préférences (piquets, piste, all-mountain, freeride, freestyle).

Ski de rando ou freerando, vous êtes perdu ?

Le ski de randonnée et la freerando sont finalement le même sport. Il s’agit de deux pratiques engagées du ski alpin où l’on se retrouve en autonomie face aux risques de la montagne. Ici, pas d’infrastructure et de professionnels pour vous protéger des avalanches, crevasses, barres rocheuses, etc. Il va sans dire qu’un équipement de sécurité avalanche est absolument indispensable en freerando comme en rando d’ailleurs : sac airbag, DVA, pelle et sonde !

Pour choisir entre ces deux pratiques, il s’agit surtout de savoir ce qui vous motive à sortir des pistes damées.

Vous recherchez : les sensations de glisses, la vitesse, des pentes vierges ou de la poudreuse sans trop « marcher » ? La freerando est faite pour vous !

Si par contre vous avez le goût de l’effort, de l’appétence pour les randonnées contemplatives ou tout simplement soif de nature et de liberté, le ski de randonnée saura vous rassasier.

Enfin, rien de vous empêche de pratiquer les deux, aujourd’hui le matériel est polyvalent ! A vous de l’être aussi…

Photos : Loïc Rusca, Au Vieux Campeur Toulouse

Commentaires