Haut

Blog

Interview : PETER BAUER

Catégorie: Découvertes
Partager:

Peter Bauer - Fondateur de Amplid

Qu’est-ce que « Future Shapes »?

« Future Shapes » est un lieu d’accueil pour les idées géométriques bizarres qui tournent dans mon cerveau.

Alors, c’est comme la Centrifugal Collection ?

Je ne pourrais pas être plus heureux de la façon dont la Centrifugal Collection a fonctionné l’hiver dernier, mais tout le processus de développement de la construction unique de ces boards était incroyablement complexe. Avec le projet Future Shapes, j’ai voulu mettre de côté les technologies de finesse et me concentrer uniquement sur la forme. Je me suis demandé «à quoi doit ressembler une board pour fonctionner dans la poudreuse», et vu la façon dont ces boards se rident dans la neige profonde, je suis presque sûr de connaître la réponse.

Il y a cinq boards dans la famille et elles sont (presque) toutes relativement courtes ?

Oui, il y a d’abord deux boards, la Dada et la Aloha Vibes, et elles font toutes les deux 154 cm de long. La Dada a un shape twin avec un pintail qui est parfait pour le freestyle backcountry et la Aloha Vibes est une swallowtail large avec un pintail important et un certain recul de la position de ride. Il y a aussi la Killswitch en 158 cm, mois large et « extrême » que la Aloha Vibes, avec un pintail et une approche plus polyvalente du freeride. La Spray Tray quant à elle est en 147 cm et c’est une version pour les riders au gabarit plus petit (homme ou femme) avec un long nose et un pintail. Enfin, il y a la Snommelier en 166 cm qui pour le coup est un véritable swallowtail, avec un long nose et du pintail, mais avec une capacité à rider la piste que les swallowtail de l’époque ne pouvaient pas offrir.

Le Dada est un peu comme le Pillow Talk alors ?

Oui, et non ! J’ai beaucoup appris de la Pillow Talk. C’était vraiment un terrain d’expérimentation pour les idées, des idées comme une board twin avec un léger pintail, et générant une surface supplémentaire par la largeur, au lieu de la longueur. Après quelques années dans la gamme, il était temps de créer quelque chose de nouveau et de meilleur, et c’est là où nous en sommes avec la Dada. Les riders du team qui étaient de fidèles fans de la Pillow Talk, ne peuvent pas croire à quel point la Dada est plus amusante à rider.

Quelque chose me dit qu’il y a un peu plus dans ces boards que la géométrie des shapes !

Le shape est un critère de conception essentiel, mais je voulais aussi m’assurer que toute cette surface puisse être utilisée pour créer de la portance en poudreuse. Les spatules rigides dévient moins et sont donc plus efficaces pour vous maintenir au-dessus de la neige profonde. Non seulement vous avez plus de flottaison, mais vous avez un nose qui vous permet de passer à travers la neige trafolée, et un tail qui vous permet de faire de grosses réceptions et de claquer des ollies au lieu de vous écraser. Nous appelons ce concept de profil «Thick Cut». Il est évident que des spatules plus épaisses créent un poids supplémentaire et un effet de balancier plus important, mais pour bloquer cet effet, les boards ont un nid d’abeille qui allège les spatules.

Les planches ont-elles été inspirées par la scène du snowboard qui se déroule actuellement au Japon ?

J’adore ce que font les snowboarders au Japon. Des designers comme Taro Tamai de Gentemstick créent de l’art du surf des neiges, et des gars comme Serge Dupraz créent également de magnifiques shapes pour surfer dans la poudreuse en Europe depuis de nombreuses années. Ces formes s’inspirent des vagues de surf et sont axées sur les lignes fluides, l’harmonie et la beauté. Mon processus de conception d’une nouvelle forme est beaucoup plus ancré dans la physique et les mathématiques, optimisant réellement la géométrie pour la performance et éliminant tout ce qui n’est pas nécessaire. Bien sûr, je suis inspiré par la tendance du surf des neiges, mais j’ai vraiment essayé de faire quelque chose d’unique avec les Future Shapes.

Et les graphiques sans prétention sont aussi une question de simplicité ?

Exactement, il faut se débarrasser du bruit et laisser la forme parler.

Pouvez-vous choisir un favori ?

Je vais choisir la Aloha Vibes... quand je monte sur cette board, il n’y a pas de pression pour faire des figures dans la poudreuse !