Le Blog du vieux

Guillaume Peretti et Yoann Stuck sur la Sainté Lyon : un duo gagnant !

Guillaume ? Vous l’avez peut-être rencontré dans nos magasins au printemps ou - avec de la chance - sur le sentier renommé du GR20 en Corse il y a quelques années. Cet ultra-trailer est en effet originaire de l’île de beauté et a grandi au pied des montagnes, dans le petit village de Cervione. Et c'est en jouant “à domicile” que Guillaume a acquis ses lettres de noblesses en 2014. En bouclant le GR20 en seulement 32h, il va tout simplement faire tomber le précédent record détenu par... le maître Kilian Jornet ! Excusez du peu. Quatre ans plus tard, et quelques dizaines de courses supplémentaires à son actif, il s’élance maintenant en duo aux côtés de Yoann Stuck sur la mythique Sainté Lyon.

Avec Yoann, il se sont rencontrés en Corse justement. C’était cet été sur le sentier de Grande Randonnée 20. Yoann est Avignonnais de naissance et Lyonnais d’adoption. Lorsqu’on lui pose la question, cet enfant du bitume avoue en toute humilité que Guillaume était le plus à l’aise sur le GR20. Pourtant le barbu n’en est pas à ses premiers faits d’armes lui non plus. Cet anticonformiste du trail français, venu sur le tard à la course à pied, s’est déjà fait un nom avec son mode de vie décalé… et ses performances !

C’est en tout cas sur ce sentier technique de la GR20 que les deux hommes vont nouer des liens, et que leur viendra l’idée de partager une autre course. Sur le terrain de Yoann cette fois.

C’est finalement le 1er décembre que Guillaume et Yoann se retrouvent à Saint Etienne pour prendre le départ de la SaintéLyon en relais à deux.

Yoann part le premier. 32km entre Saint-Etienne et Sainte-Catherine. Et il démarre comme une balle, avec une moyenne sur les trois premiers kilomètres à 3’10’’ ! Pour se placer à l’aise, en tête de course… mais aussi pour gagner un pari réalisé quelques jours plus tôt avec des copains. On ne le changera pas. A Saint Christo, il franchit le ravitaillement avec 40 secondes d’avance sur le premier relai 4 coureurs. Ensuite, il accroche les premiers relais 4 jusqu’à Saint de Catherine avant de boucler les deux premières étapes en 2h17min pour finalement exploser le précédent record.

C’est sur cette performance qu’il passe le relais à Guillaume, avec 8 minutes d’avance sur le second relais 2 personnes. Guillaume s’élance alors sur les 48km les plus roulants du trail… et aussi les plus goudronnés. La transition n’est pas simple. Guillaume n’a pas l’habitude de ce terrain et malgré des entraînements sur piste, l’écart se resserre avec le duo derrière. Lors du passage à Chaponost, au 5eme ravitaillement, Yoann informe son binôme des temps. Mais Le corse est loin d’avoir dit son dernier mot. Après quelques foulées ensemble, sous la pluie battante, Guillaume va alors de nouveau creuser l’écart avec les autres coureurs en bombardant de plus belle jusqu’à Lyon.

Il passera l’arrivée 6 heures 09 minutes plus tard à 5h39 du matin. Grands favoris de la course en relais, nos deux hommes s’imposent finalement avec brio au terme d’une course “pour le fun et pour l’humain”. En prouvant une fois de plus qu’il est possible de concilier plaisir et performance, même sur un trail aussi couru que la STL.

De cette course, ils retiendront une nouvelle fois que même dans un sport individuel, on peut développer un sentiment de collectif. Yoann nous raconte ainsi que lorsqu’il courait dans la nuit entre Saint Etienne et Sainte Catherine, sa motivation était bien sûr de garder sa place en tête. Mais plus encore, il concède qu’il voulait laisser à Guillaume un relais dans les meilleures conditions. Et au final, même si Yoann a eu sa revanche sur le GR20 où Guillaume l’avait « défoncé sur le technique » pour le citer, la victoire se savoure ce jour-là à deux.

Crédit photo : Pascal Gayet Photographie


Top