Le Blog du vieux

Glacialis : une plongée sous la glace

Partager :

Nous vous avions présenté en début d’année le projet Odysseus 3.1. Retour sur le premier jalon de leur programme 2019 : GLACIALIS.

GLACIALIS est avant tout une expédition à but scientifique ayant pour objectif d’étudier l’impact du réchauffement climatique des lacs glaciaires de la Vanoise. Son nom, "GLACIALIS", vient du nom de leur musée à Champagny en Vanoise, un nom, dont Lionel Rard, président de Odysseus 3.1, est "tombé amoureux " la 1ère fois qu’il l’a entendu. Puis, 6 mois plus tard, une de ses une amie, Marianne, a posté une photo sur Facebook du lac Merlet. Magique. Lionel n’avait plus qu’une obsession, aller y plonger.

Lionel Rard revient pour nous sur cette expédition :

 « Tout d’abord voici la constitution de l’équipe, nous étions 11 :

Yves PACCALET - (Pdt Honneur)

Lionel RARD - (Pdt) Plongeur

Mickael GUIO - (Chef d'expédition) Plongeur

Wilfried BLOIS - (Garde du Parc National) Plongeur

Marianne BRUN

Perrine AUFRERE - (DEJEPS Ski)

Hélène MICHEL

Joseph OHANYAN - Plongeur

Yoan RAY - Plongeur

Franck LEBRUN - (cameraman/photographe) Plongeur

David LEBRUN - Plongeur

Tout ce beau monde a pris le départ de cette formidable expérience depuis Courchevel le samedi 30 mars à 7h30. Nous avons transporté le matériel au sommet de Chanrossa puis traversé et grimpé jusqu'à l'arête qui surplombe le refuge Merlet. A 14h15 nous étions arrivés au refuge et 30 minutes plus tard une partie de l'équipe (5) s’est rendue au lac Merlet supérieur. Sur place une heure plus tard l’équipe s’est installée sur le site et a entamé le perçage des 2 trous (espacés de 20 m) avec des pics de près de 2 mètres. Nous avions 1m80 de glace à transpercer à 2 449m d’altitude. Bien que nous avions les autorisations du Parc National de la Vanoise pour plonger et filmer, nous avions interdiction d'user de tronçonneuse pour la glace. C'est pourquoi nous avons du confectionné nos propres outils. 

Après 5 heures d’effort nous retrouvions le refuge. Au programme : fondue - vin blanc - génépi - anecdotes d'Yves Paccalet sur ses expéditions avec le Commandant Cousteau – dodo !

 

Le lendemain, 8h30, départ de l’ensemble de l'équipe pour le lac ! Nous devions installer des lignes de vie entre les 2 trous et préparer le matériel et les équipes de plongeurs, 3 binômes:

- David et Franck

- Yoan et Wilfried

- Lionel et Mickael

A 10h30 tout le monde est prêt, les plongées peuvent commencer. Température de l’eau… 3°C…

L'objectif de cette expédition était de faire des images sur la beauté du monde qui nous entoure… On ne protège bien que ce que l'on aime ! Aujourd’hui nous sommes "abreuvés" d'images toutes plus choquantes les unes que les autres d'un monde pollué (déchets plastiques, etc...), je voulais attirer l'attention et sensibiliser d'une autre manière, plus positive. Nous souhaitions également sensibiliser à la préservation des ressources en eau potable. Elle représente moins de 3% de l’eau sur terre et seulement 0,04% se trouve à l’état liquide. Il est urgent de faire quelque chose ! Lors de notre plongée nous avons été impressionnés par la limpidité et la pureté de cette eau. Nous en avons bu à la pelle. Cela prouve bien que la nature fonctionne très bien sans l’homme. Cette expédition nous a remis à notre place au sein de l’écosystème. Dans des conditions si hostiles, nous ne sommes pas grand-chose…

Retour à la surface à 15h30, on range le site, on repasse au refuge et on arrive à 22h30 à Moriond "à la frontale", après une descente d'anthologie dans les Avals, by night…

Fidèle à sa devise : « Explorer sans peur, éduquer sans reproche » l’association Odysseus 3.1 va désormais créer un support pédagogique et une exposition au musée Glacialis de Champagny.

Leurs prochaines actions :

Nous allons continuer notre opération Stopollution BDA avant la période estivale, opération débutée il y a plusieurs mois.

Mi-juin, nous partons au lac de Sassolo, Alpes suisses-italiennes, plonger au milieu des "icebergs de lac" et effectuer des prélèvements scientifiques en association avec l'INRA et des chercheurs italiens basés sur les rives du lac Majeur. Nous recherchons des micro-polluants, type micro-plastiques; nous devrions hélas en trouver...

La plongée d'étude au Parc de la Tête d'Or (Lyon) avance. Ensuite, nous enchaînons par une opération de nettoyage de notre île, située à Saint Germain au Mont d'Or (69).

Nous préparons également une expédition sur des sites pollués par des munitions immergées à la fin de la Seconde Guerre Mondiale en Manche.

Enfin nous sommes invités cet automne au festival "Le Grand Bivouac" en octobre à Albertville, grâce à notre Président d'Honneur, Yves Paccalet. Nous devrions être présentés à Nicolas Hulot. Et nous espérons vous y retrouver… 

Top