Haut

Blog

Entretenir et laver ses chaussures de trail : la bonne routine !

Catégorie: Conseils pratiques
Partager:

Quel coureur de trail n’a jamais pesté en regardant l’état de ses chaussures à la fin d’une sortie ? Il faut dire qu’en trail, on est amené à courir dans la terre, parfois même dans la boue... Un bon entretien est donc indispensable ! Dans cet article, le « Vieux » vous dévoile toutes ses astuces pour laver et entretenir vos chaussures de trail afin d’augmenter leur durée de vie...

Nettoyer ses chaussures de trail : exit la machine à laver !

Il faut avouer que le lavage des chaussures n’est pas la partie la plus amusante du trail, mais elle n’en reste pas moins nécessaire ! Des baskets sales peuvent en effet s’user plus rapidement et perdre en performance. Alors on se retrousse les manches, on s’équipe, et on attaque ! En parlant d’équipement, rien de bien sorcier : une bassine d’eau chaude, un savon et une brosse douce (ou une vieille brosse à dent) et c’est parti ! À noter qu’il est préférable de laver les lacets à part.

Commencez par plonger les deux chaussures de trail dans l’eau savonneuse pour enlever le plus gros : la boue séchée, les cailloux, etc. Si la saleté est particulièrement tenace, n’hésitez pas à les laisser quelques minutes dans l’eau. Une fois les chaussures suffisamment imbibées, place à la brosse ! Mais attention à ne pas brosser trop fort pour ne pas abîmer le mesh, on y va doucement, en insistant un peu plus sur les grosses saletés qui peuvent s’être logées sur les coutures ou entre la semelle et le mesh. Pour le séchage, laissez tranquillement les baskets pendant 12 à 24h sécher à l’air libre. Pour ceux qui s’entraînent quotidiennement, on vous conseille d’avoir une seconde paire.

Qu’en est-il du lavage à la machine ? C’est vrai que c’est tentant de mettre ses chaussures dans la machine à laver, et pourtant… on vous le déconseille fortement ! Le lavage à chaud risque de faire fondre la colle ou déformer le plastique, c’est l’assurance d’user voire de détruire prématurément sa paire préférée. Quant au lavage à froid, pas de fonte ou de déformation due à la chaleur, mais d’une part le lavage ne sera que peu efficace, et d'autre part les chocs contre le tambour pendant le cycle risquent d’abîmer la chaussure mais aussi la machine. En résumé, la meilleure méthode reste l’huile de coude !

Entretien des chaussures : dépoussiérer, aérer, imperméabiliser


Si contrairement à la tenue de trail, le lavage des chaussures n’est pas forcément nécessaire après chaque sortie, il y a malgré tout un minimum à faire entre deux runs ! Le réflexe le plus simple à adopter est de taper les deux chaussures l’une contre l’autre ou contre le sol pour décoller la boue séchée et la poussière. Vous vous en doutez, il faut bien taper au niveau de la semelle pour ne pas abîmer le mesh. Si la terre collée est encore trop humide pour partir d’elle-même, un rinçage à l’eau de la semelle fera très bien l’affaire. Un rapide coup de brosse est aussi toujours le bienvenu !

Autre étape importante : l’aération, pour éliminer l’humidité et les odeurs désagréables. Pour ça, rien de très complexe : desserrez les lacets pour soulever la languette au maximum et ainsi élargir l’ouverture, puis laissez les baskets à l’air libre quelques heures (à l’abri de la pluie). Pour aller plus loin dans l’entretien de l’intérieur des chaussures, l’idéal est de porter des semelles de propreté qui seront plus facile à enlever et à nettoyer que les semelles d’origine, en plus de pouvoir d’améliorer le confort.

Enfin, si l'humidité a tendance à s'infiltrer pendant un trail sous la pluie, il est peut-être temps de penser à (ré)imperméabiliser vos chaussures. Munissez-vous d’une bombe imperméabilisante et pulvérisez sur l’ensemble du mesh. Une opération à répéter régulièrement, notamment si votre modèle n’est pas étanche de base.

Et voilà, vous savez tout pour repartir du bon pied..!