Haut

Blog

Comment continuer à randonner avec la neige ?

Catégorie: Conseils pratiques
Partager:

Cette fois ça y est, on peut le dire : l’hiver est là ! Mais que faire dans ces conditions lorsqu’on est adepte de randonnée en nature ? Et bien quand le terrain est enneigé, boueux et parfois même gelé… c’est le moment idéal pour sortir vos raquettes ou vos crampons ! Avec nos spécialistes Grenoblois de la rando toutes saisons, tas 2 cailloux, on vous explique tout !

Et la fraîche fut !

La fraîche, la poudre ou encore la peuf ? Encore vierge de toute trace, cette neige fraîche du matin, rêvée par les freeriders, est aussi parfaite pour une excursion en raquettes ! Fixées sous vos chaussures de marche, elles augmentent la surface de contact avec la neige et permettent ainsi de ne pas s'enfoncer dans la poudreuse ou dans les sols trop boueux. Et les raquettes favorisent également l’appui nécessaire à l'impulsion du corps en avant, rendant l’effort moins pénible face au vent.

En revanche, si les raquettes à neige sont très pratiques en montée comme en descente, la donne change un peu en dévers. Pas de panique, nous avons la solution ! Pour avoir encore plus d’équilibre, nous vous conseillons de vous munir d’une paire de bâtons. Ils vous permettront de mieux appréhender les reliefs et diminueront également le risque de s’enfoncer dans la neige fraîche en répartissant le poids de votre corps sur les différents points d’appui.

Attention tout de même : la marche en raquettes demeure une activité physique car ces dernières pèsent leur poid en bout de jambes. Mais entre nous, quoi de mieux que de s’exercer dans de telles conditions ?

Neige gelée, glace ou conditions difficiles...

Les crampons... servent à cramponner ! Facile à deviner direz-vous, mais qu'est-ce que l'on entend par là précisément ? Eh bien contrairement aux raquettes, il faut un terrain solide sous le pied pour que les crampons accrochent, ce qui n'est pas le cas sur de la neige fraîche. Très légers, les crampons se fixent sur vos chaussures de randonnée et trouveront leur utilité sur la glace en décuplant votre adhérence sans handicaper la marche.

Souvent utilisés pour de la haute montagne, de l'alpinisme ou même dans les glaciers, les crampons se chaussent également dans des conditions moins extrêmes. Si vous vous promenez sur de la neige très dure, ils seront également d’excellent alliés pour faciliter votre progression. Et pour plus de confort, sachez que les crampons vont souvent de pair avec les guêtres !

Le petit conseil pour les débutants ? Faites bien attention lorsque vous fixez vos crampons neufs sur vos chaussures de randonnée, une coupure est vite arrivée ! Veillez aussi à ce que les semelles de vos chaussures soient assez rigides voir disposent d’un débord pour les cramponner. Si vos chaussures sont trop souples, le crampon peut bouger ou même se déchausser. Pensez également à nettoyer vos pointes durant l’ascension ou avant la descente : le risque que la neige se tasse sous les crampons (on dit qu’ils bottent) pourraient les rendre inopérant. Pour éviter ce risque vous pouvez aussi privilégier un modèle de crampons avec antibott (sorte de semelle élastique fixée sous le crampon).

Alors entre raquettes et crampons, que choisir ?

La plupart du temps, les conditions météorologiques vous permettront de trancher facilement. Pour de la neige fraîche, choisissez plutôt les raquettes. Lorsqu’il y a du verglas, de la neige gelée ou même de la glace, les crampons seront votre meilleur compagnon. Mais nous ne vous conseillerons jamais assez d'avoir toujours une paire de crampons dans le sac, peu importe la météo. Avec leur faible poids et un encombrement minimal, ils vous sauveront souvent la mise et trouveront très bien leur place en complément de vos raquettes. Retrouvez ici notre sélection de crampons légers pour la randonnée.

Commentaires