Haut

Blog

Chaussures de randonnée : quelle hauteur de tige privilégier ?

Catégorie: Découvertes
Partager:

Choisir sa chaussure de randonnée ne revient pas seulement à sélectionner une marque et une pointure. Pour trouver la bonne chaussure de randonnée, il faut idéalement prendre en compte le contexte d’utilisation qui va vous aider à déterminer les spécificités techniques de votre chaussure : forme de la semelle, épaisseur du pare-pierres, rigidité du collier, étanchéité de la membrane… et surtout hauteur de tige ! En effet, chaque tige à ses propres avantages en fonction de votre pratique sportive.

  • LA TIGE BASSE

La chaussure de randonnée tige basse s'arrête sous la cheville, laissant ainsi l’articulation mobile sur une grande amplitude. Légère et confortable, la chaussure tige basse est aussi moins rigide que celle à tige haute ou mid. Un certain confort qui peut se transformer en inconvénient suivant le terrain. Ce format protège en effet très peu la cheville qui se retrouve par exemple exposée aux pierres sur les chemins de randonnée. Sur les parcours techniques, vous risquez également de vous tordre la cheville plus facilement en l’absence d’un collier rigide pour maintenir votre articulation. C’est pour cette raison que la tige basse est plutôt recommandée pour la balade, la marche active et la petite randonnée en campagne, en forêt et sur sentier facile. Ceci étant, ces chaussures pourront également faire le bonheur des passionnés de trail ou de fast-hiking, pour qui randonnée rime avec hors-sentier et qui aiment autant marcher que galoper !

Un petit conseil ? Si vous choisissez de randonner en tige basse, nous vous invitons à utiliser des bâtons de marche. Ces derniers vous aideront à pallier un manque d’équilibre, tout en vous faisant gagner en propulsion dans les phases de montée et en permettant une meilleure répartition du poids de votre sac à dos de randonnée ! De quoi compenser un peu si vous n’avez pas complètement le « pied montagnard »...

  • LA TIGE MOYENNE

Entre tige haute et tige basse, il y avait un marché à saisir… et les fabricants l’ont vite compris ! La tige moyenne aussi appelée “mid” est, comme son nom l’indique, un intermédiaire qui offre davantage de polyvalence. Son collier se positionne au niveau de la malléole afin de maintenir la cheville et de protéger le pied, tout en offrant plus de respirabilité, de souplesse et de liberté de mouvements qu’une chaussure randonnée tige haute. Son statut d’entre deux fait que la tige mid est adaptée aussi bien en promenade qu’en randonnée itinérante, même sur terrain montagneux (à condition qu’il ne soit pas trop escarpé !). Compromis oblige, il faudra cependant accepter d’avoir une chaussure plus lourde qu’une tige basse et tout de même moins sécurisante pour la cheville qu’une tige haute.

  • LA TIGE HAUTE

Plus lourde, rigide et robuste que les deux précédentes, la chaussure de randonnée tige haute est celle qui offre la meilleure protection du pied avec des renforts bien développés. Elle permet également un excellent maintien de la cheville qui peut rassurer sur les passages techniques. Un atout non négligeable, surtout lors des longues journées de rando où la fatigue et le poids du sac à dos se font ressentir. Souvent waterproof grâce aux membranes type Gore Tex, les chaussures de marche à tige haute sont ainsi très appréciées pour les treks et les grandes randonnées sur terrain escarpé ou accidenté, et ce par tous temps.

Vous avez maintenant toutes les clés pour savoir quelles chaussures de randonnée choisir. Et si vous avez encore un doute sur le modèle à privilégier, vous pouvez également faire confiance à nos experts en boutique pour vous aiguiller… ou bien consulter notre guide de choix de chaussures de randonnée pour plus d’informations !

Ensuite, il ne vous restera plus qu’une chose à faire pour assurer définitivement le confort de vos pieds durant les prochaines sorties : vous équiper de bonnes chaussettes de randonnée !