C'est pour ?
Vous voulez faire...

Vêtements


Les vêtements pour les sports nautiques : à chaque pratique, ses besoins

Au Vieux Campeur, nous distinguons différents vêtements de nautisme en fonction de la pratique ; en effet, un navigateur et une surfeuse n’ont pas besoin du même équipement. Du shorty néoprène à la veste de quart, Au Vieux Campeur vous conseille pour bien choisir vos vêtements de sports nautiques. Découvrez nos gammes complètes de vêtements pour hommes, femmes et enfants, aussi bien pour les sports de glisse (voile légère, kitesurf, planche à voile, skiff, surf…) que pour la navigation habitable à voile ou à moteur.

Les équipements en voile légère pour enfants et adultes

Les équipements en voile légère comprennent à la fois les vêtements premières peaux anti UV, les combinaisons néoprène, shortys ou intégrales, les accessoires en néoprène : chaussons, bottillons et chaussettes, bonnets, gants et enfin les tops : anoraks coupe-vent et imperméables. Les vêtements anti-UV, à manches courtes ou longues, en pantalons ou shorts, sont confectionnés avec des matières spandex afin de sécher rapidement tout en vous protégeant efficacement des UV et des irritations ; certains sont parfois doublés pour plus de chaleur. Les pratiquants de surf, planche à voile ou kitesurf l’été, seront ravis de s’équiper d’un boardshort, à la fois technique et stylé. Pour les eaux froides, ces vêtements sont déclinés en versions thermiques : ce sont les tops en néoprène. Lorsque l’eau est vraiment froide ou que vous y restez longtemps, il est indispensable de se munir d’une combinaison néoprène, en shorty ou intégrale. La gamme est TRES large, ce qui vous donnera vraiment le choix de ce que vous recherchez (attention, la plus épaisse n’est pas forcément la plus chaude… !).

Vous aurez alors le choix :
- de l’épaisseur (de 2/2 à 5/4mm)
- de la qualité de néoprène (plus ou moins stretch, plus ou moins résistant)
- du type de zip : combinaisons se ferment au niveau de la poitrine : ce sont les combinaisons Chest Zip ou Front Zip, elles sont de plus en plus utilisées. Certaines n’ont même plus de zip (appelées Zip Free). En effet, elles permettent de minimiser les entrées d’eau et d’avoir une élasticité accrue au niveau des épaules. Ces combinaisons apportent un réel confort tout en étant quasi-étanches. Néanmoins, il est plus difficile d’enfiler une combi Chest Zip qu’une combinaison Back Zip.

Ces choix de combinaisons engendreront alors certains types de coutures : cousu/collé, avec galons internes et/ou externes, galons plus ou moins stretchs… et de finitions telles que des ajouts d’empiècements supplémentaires au niveau du buste avant et/ou arrière, cuisses/bras… pour plus de chaleur.

Le saviez-vous : Quelle est la différence entre un short John et un shorty ? Le short John est une combi short sans manches tandis que le shorty est une combi short avec des manches courtes. Il en est de même pour le long John : c’est une combi intégrale sans manches.

Enfin, pour finaliser votre équipement dans ces sports de glisse, il est important protéger ses pieds par des chaussons néoprène, que ce soit pour marcher sur les rochers lors de la mise à l’eau ou ne pas avoir froid lors de la pratique. Là encore, selon l’activité, le temps de pratique et les habitudes de chacun, vous aurez le choix de l’épaisseur, du taillant (court ou montant), du type de fermeture et enfin, d’éventuels renforts.

Les équipements en habitable : vestes de quart, vareuses, vêtements thermiques…

L’été, en croisière ou en régate sur habitable, lorsque le ciré ou la veste de quart n’a plus de raison de sortir, faites place aux vêtements balnéaires. Ce sont des vêtements respirants, quelquefois renforcés, traités anti-UV, parfois même coupe-vent ou déperlants afin de rendre confortable la navigation d’un ou plusieurs jours. Entre polos, bermudas et boarshorts, shorts et pantalons, un large choix de vêtements balnéaires pour hommes, femmes et enfants vous attend.

Pour les températures plus fraîches, les excursions maritimes de plusieurs jours ou toutes autres activités en mauvaises conditions, il est essentiel de s’équiper de vêtements efficaces et modulables. Peu importe l’activité, on en revient toujours au système d’isolation thermique le plus efficace : le système 3 couches. Il permet le meilleur rempart contre le froid et permet de rester au sec tout en modulant sa tenue en fonction des conditions et de son degré de mobilité à bord.

- La première couche, en contact direct avec la peau, exporte la transpiration jusqu’à la couche de vêtement intermédiaire et tient plus ou moins chaud en fonction de sa matière. - La deuxième couche doit être hydrophobe afin de continuer à évacuer la transpiration vers l’extérieur tout en apportant de la chaleur. La couche intermédiaire peut être une micro polaire, une polaire, un soft Shell… certains peuvent être portés directement en dernière couche même dans un vent moyen. En revanche, ces vêtements n’étant pas imperméables, mieux vaut éviter les embruns. - La troisième et dernière couche est en contact avec l’air libre : c’est votre barrière de protection contre les éléments (vent, pluie, embruns…). Il est impératif que ce vêtement soit imperméable et respirant (voire étanche) et coupe-vent.

Pour vos vêtements imperméables en habitable, vous avez trois options : les vêtements imperméables traditionnels, les cirés et les vêtements de quart. Pour un usage tourisme ou découverte de la voile et du bateau, les vêtements imperméables traditionnels seront amplement suffisants et resteront réutilisables pour d’autres activités. Attention néanmoins aux systèmes de fermeture (qui peuvent parfois être attaqués par le sel…). Les cirés de bateau sont étanches, très résistants et facilement nettoyables, en revanche, ils sont plus lourds et peu respirants. Les vêtements imperméables les plus performants et les plus utilisés en nautisme sont les vestes et salopettes de quart, c’est-à-dire qu’ils ont obligatoirement des éléments importants de sécurité (capuche jaune fluo, manchons poignets ou bas de jambes, bandes réfléchissantes…). Les vêtements de quart sont conçus pour une navigation en mer et distingués en trois grandes familles : la navigation côtière (Coastal), semi-hauturière (offshore) et hauturière (océan). Un vêtement côtier a pour objectif des navigations à la journée, le vêtement est donc plus léger et moins accessoirisé qu’un vêtement hauturier dont le programme est une navigation de plusieurs semaines y compris les nuits (cols plus hauts, vestes plus longues et plus épaisses avec des membranes plus élaborées…). Enfin, pour la régate, il est judicieux de s’orienter vers une vareuse (sans zip intégral) ou salopette de régate. En effet, les vareuses sont plus étanches, plus légères, moins encombrantes et permettent plus d’aisance dans les mouvements. Les salopettes quant à elles, ont un plus grand recouvrement des épaules, là encore pour plus de protection et d’aisance dans les mouvements.

Le saviez-vous ? Les vêtements imperméables dédiés au nautisme possèdent un traitement de protection contre l’eau salée, traitement que n’ont pas les vestes imperméables de randonnée, par exemple. Il reste néanmoins conseillé de rincer son vêtement imperméable à l’eau claire après chaque usage.

Gants, casquettes, chapeaux, protections thermiques et accessoires pour le nautisme

Sur l’eau, la réverbération du soleil est forte et vous pouvez passer plusieurs heures sans trouver la moindre zone d’ombre. Pour vous protéger efficacement du soleil, les casquettes et chapeaux de voile sont tous et toutes réglables avec un système de serrage rapide ou une attache pour ne pas risquer de s’envoler. Pour les sports de glisse, en conditions hivernales, c’est un bonnet ou une cagoule néoprène qu’il vous faut, efficace contre le vent et très protecteur sur les oreilles. Enfin, peu importe la saison, les gants sont des équipements à ne pas négliger pour la pratique des sports nautiques. En versions mitaines, 5 doigts longs, 3 doigts longs/2 doigts courts, les gants de manœuvre sont idéaux pour les manipulations, de bout notamment, afin d’éviter les ampoules.


Top