C'est pour ?
Vous voulez faire...

Via Ferrata



La via ferrata, le mix parfait entre randonnée et escalade : une randonnée verticale

La via ferrata est une activité à la fois de découverte et d’initiation à la verticalité ; en effet, les phases de randonnée permettent de découvrir et admirer des magnifiques paysages. La partie verticale, quant à elle, est une sorte d’initiation à la pratique de l’escalade. Une via ferrata est un parcours qui se déroule sur une paroi rocheuse et qui est, habituellement, équipé de câbles, échelons, échelles ou passerelles pour faciliter l’ascension en toute sécurité. Un tel itinéraire, sans la présence de ces équipements métalliques artificiels, nécessiterait l’usage des techniques de progression en cordée. La via ferrata permet donc de parcourir des itinéraires entre randonnée pédestre et escalade qui se déroulent aussi bien en basse altitude que sur des parois engagées en montagne.


Les règles de sécurité pour la pratique de la via ferrata

La première règle d’or pour la via ferrata est de préparer sa sortie ; l’itinéraire de la via ferrata doit être adaptée au niveau des participants. Il est essentiel d’étudier au préalable la difficulté technique, le temps de parcours, la voie de descente… Les conditions météorologiques sont essentielles à prendre en compte, en effet, s’engager après une pluie est fortement déconseillé à cause de l’humidité et du terrain potentiellement très glissant. A l’inverse, il est tout aussi déconseillé de s’aventurer dans une via ferrata pendant les heures les plus chaudes à cause des risques d’insolation, de coups de soleil et de fortes chaleurs. Bien que les via ferrata soient solidement équipées et permettent à un grand nombre de personnes d’affronter le monde vertical, elles restent néanmoins des parcours engagés à ne surtout pas sous-estimer.


Les équipements nécessaires à la pratique de la via ferrata

Pour affronter une via ferrata en toute sécurité, il est obligatoire de se munir d’un baudrier d’escalade, d’un kit de via ferrata ou longe de via ferrata et d’un casque d’escalade. De plus, une paire de gants ou mitaines en cuir renforcée pour protéger les mains et une bonne paire de chaussures de marche d’approche sont deux équipements indispensables à votre confort en via ferrata.

Le baudrier permet, complété par la longe de via ferrata, de vous accrocher aux ancrages et de vous retenir en cas de chute. Le kit de via ferrata est doté de deux longes reliées à un absorbeur d’énergie, elles permettent d’arrêter la chute de l’utilisateur et de réduire le choc à l’impact en absorbant une quantité plus ou moins élevée de la force de choc. Cela vous permet de ne pas finir en bas, et de réduire l’impact de la chute sur votre corps.

En via ferrata, la chute est à proscrire, le fonctionnement des absorbeurs d’énergie étant optimal pour des utilisateurs de 45 à 120 kg ; il est vivement conseillé, si vous êtes en dehors de ces plages, de vous faire contre-assurés du haut par une corde. Enfin, portez un casque, pas seulement pour vous protéger des chutes de pierre, mais aussi pour les chutes d’objets, qui sortent involontairement des poches ou des sacs à dos (téléphones, gourdes, petits objets divers…). Quelques grammes dans une poche peuvent se transformer en kilos de projectiles un peu plus bas.

Pour terminer l’équipement nécessaire pour la via ferrata, Au Vieux Campeur vous conseille de porter des gants ou des mitaines. Votre journée est rythmée par des ascensions sur échelons, parfois en contact avec la corde ou la paroi rocheuse, il serait dommage de rentrer avec les mains griffées voire des ampoules. Pour la pratique de la via ferrata, les gants d’escalade sont parfaits grâce à leurs renforts en cuir dans la paume de la main, leur légèreté et leur souplesse.


Top