C'est pour ?
Vous voulez faire...

Vêtements et Chaussures



Les vêtements pour la grimpe : tout un art de vivre !

Souvenez-vous c’était hier… La mode de l’époque, c’était plutôt collants moulants et de préférence fluos : toute une génération de grimpeux s’identifiait à Patrick Edlinger. Une évolution a commencé à s’opérer avec le développement du bloc et du psicobloc avec Chris Sharma au début des années 2000. A l’heure d’aujourd’hui la révolution des matières à changer la façon de s’équiper et ce choix peut vite devenir cornélien ; c’est pourquoi nous essayons de vous guider.

Escalade en salle ou outdoor, psicobloc, bloc, via ferrata ou slackline, Au Vieux Campeur vous équipe pour toutes les façons de grimper. Les vêtements d’escalade sont à eux seuls, un art de vivre, une identité, une appartenance à un groupe. En effet, les tendances oscillent entre les grimpeurs qui recherchent le vêtement technique et ceux qui recherchent le vêtement streetwear. Grâce au #StyleVieuxCampeur, retrouvez une sélection complète de marques à forte identité. ABK, la marque Française née à Grenoble avec qui nous avons construit une véritable histoire, à la tête des passionnés/pratiquants pour une collection technique empreint de modernisme. Prana, pour la polyvalence grimpe/yoga ; E9, la marque italienne à la personnalité très marquée ; Black D, une collection confortable très bien accessoirisée et au rapport qualité/prix imbattable ; Red Chili, la marque « Au Piment » gage de solidité, La Sportiva, avec des pantalons très innovants en terme d’accessoirisation ; Looking for Wild, la tendance urbaine avec des coupes complètement atypiques et pour finir, Adidas, la marque de nos équipes nationales. Pour des questions de résistances, les vêtements de grimpe sont majoritairement en coton, coton organique aussi bien sur les t-shirts, débardeurs, vestes, sweats et pantalons d’escalade.


Vêtements d’ escalade : que choisir ?

Le t-shirt de grimpe n’a pas grand-chose de technique comparé aux pantalons d’escalade ; en effet, un t-shirt est dit « de grimpe » parce que la marque ou le message qu’il véhiculé se rattache à l’image « escalade ». Les débardeurs pour les grimpeuses, en revanche, sont quelque peu plus techniques : certains d’entre eux sont munis d’une brassière intégrée pour un maintien efficace de la poitrine sans les contraintes du soutien-gorge traditionnel.

Le choix de votre pantacourt, short ou pantalon d’escalade se réfère principalement à cinq critères de choix : la chaleur, la pratique, le baudrier, l’abrasion et la liberté de mouvement. Le premier critère à prendre en compte est la météo ; c’est elle qui va vous orienter vers la forme de votre bas de grimpe, oui mais… L’escalade est une pratique particulièrement éprouvante pour vos vêtements : vous frottez, râpez, accrochez, votre bas sur des matières elles-mêmes très abrasives. Et si ça n’est pas le vêtement qui prend, ce sera votre peau, alors pourquoi pas mettre un corsaire voire un pantalon même lorsqu’il fait chaud ? N’oubliez pas de prendre votre baudrier en considération pour le choix de vos vêtements d’escalade, mis à part pour le bloc et le psicobloc (à ne pas manquer : notre collection de boardshorts étudiés pour cette pratique), vous portez toujours un baudrier. Veillez à ce que le short soit assez long pour qu’il reste bien en place sous le baudrier. Enfin, l’un des critères clé des vêtements d’escalade, c’est le confort et la liberté de mouvement : matières stretch, triangles d’aisance, genoux préformés, bas élastiqués pour une liberté totale pendant l’action, porte brosse à dents… tout est fait pour que vous vous sentiez bien dans vos vêtements #StyleVieuxCampeur.


Les équipements complémentaires pour la pratique de l’escalade

Protégez vos jambes, c’est bien mais n’oubliez pas qu’en escalade et en via ferrata, vos mains sont en contact permanent avec la paroi rocheuse, il faut impérativement les protéger. Outre la magnésie, parfois écologique pour ne pas abîmer le rocher, très pratique pour éviter que vos mains ne glissent sur les prises, certaines voies engagées en escalade nécessitent un équipement plus complet. Pour les différentes pratiques de la grimpe, vous aurez le choix entre mitaines et gants légers renforcés ou en cuir pour vous protéger efficacement des passages de cordes, parois tranchantes, expositions au vent… Les gants d’escalade sont particulièrement fins dans le but de conserver à la fois une bonne préhension et une sensibilité efficace. En complément de votre équipement, n’hésitez pas à vous munir d’un bandeau, bandana, tour de cou transformable de type Buff, chapeau, casquette ou tout autre couvre-chef qui vous permettra d’éviter l’insolation en plein soleil.


Qu’entend-on par chaussures d’escalade ?

Les chaussures d’escalade sont en réalité plus connues sous le nom de chaussures de marche d’approche ; elles mixent les qualités des chaussures de randonnée et des chaussons d’escalade. Les chaussures de marche d’approche sont destinées à randonner en montagne tout en pouvant traverser des passages techniques et verticaux correspondant à des voies faciles d’escalade. Pour mener à bien cette mission, les chaussures dites « d’escalade » sont munies d’une semelle rigide très accrocheuse assurant une parfaite adhérence aussi bien en phase de marche que de grimpe. Une autre particularité des chaussures de marches d’approche est le laçage ; il descend loin sur l’avant du pied pour un maintien parfait du pied en toutes circonstances. Enfin, comme toute bonne chaussure de randonnée, la chaussure de marche d’approche est équipée d’un pare-pierre et est déclinée en différentes hauteurs de tige en fonction du terrain de pratique.

Porter des chaussettes dans les chaussons d’escalade, ça se discute ; en revanche, il est indispensable de mettre des chaussettes avec des chaussures de marche d’approche. Au Vieux Campeur, nous vous conseillons d’opter pour des chaussettes d’escalade légères et ultra respirantes. La construction des chaussettes d’escalade est faite en maille aérée de type nid d’abeille ou mesh afin d’offrir à votre pied toute la respirabilité nécessaire. De plus, les chaussettes de grimpe sont renforcées au niveau des orteils et du talon tandis qu’au milieu du pied. A l’inverse, le centre du pied est le plus dégagé possible afin de garder le maximum de sensation entre votre pied et la roche, sans vous blesser.


Top