C'est pour ?
Vous voulez faire...

Matériel



Le matériel d’escalade : des équipements de base indispensables pour votre sécurité

En salle, en bloc et psicobloc ou en grande voie, il existe une multitude de matériels d’escalade en fonction de votre niveau et de votre terrain de jeu. Quelle que soit votre pratique de l’escalade, il est essentiel de choisir vos équipements avec rigueur ; c’est une question de sécurité. Entre corde d’escalade, mousquetons, dégaines, anneaux de sangles, sac à POF, descendeurs, pitons, casque, baudrier… Au Vieux Campeur est LA référence du choix pour le matériel d’escalade, au meilleur prix.


Tout savoir sur les différents équipements constituant le matériel d’escalade

Tous les équipements ont leur importance au sein du matériel d’escalade, c’est pourquoi, d’année en année, les grandes marques de grimpe redoublent d’ingéniosité pour vous proposer des produits toujours plus performants. Passons en revue tous les équipements qui constituent le matériel d’escalade. Certains produits comme les crash pads ou tapis de chute s’utilisent exclusivement pour la pratique du bloc en milieu naturel ; les salles sont déjà équipées de gros tapis de réception en cas de chute. Les poutres de traction et autres agrès, quant à eux, s’utilisent uniquement en intérieur, sauf exceptions : ils sont parfaits pour vous entraîner et adopter les postures de mains de la grimpe en renforçant vos doigts et vos bras. Tous les équipements deviennent rapidement indispensables à la pratique de l’escalade en fonction des terrains : casque d’escalade, sac à magnésie, baudriers, cordes, descendeurs, mousquetons, coinceurs, pitons…


Le matériel d’escalade pour la grande voie : qui fait quoi ?

Il n’y a pas d’escalade en voie sans une corde d’escalade, généralement constituée d’une âme protégée par une gaine extérieure en nylon tressé. Le corps même de la résistance de la corde est l’âme de la corde d’escalade, la gaine extérieure, quant à elle, augmente la robustesse de la corde en la protégeant de l’humidité, des UVs, du frottement… De nombreux labels et procédés de tissage existent en fonction des marques Edelrid, Beal, Millet, Mammut… Les critères de choix de votre corde d’escalade doivent être le diamètre, le poids au mètre, le nombre de chutes, l’allongement à l’usage, l’allongement lors de la première chute, la force de choix, le déplacement de la gaine et la longueur de celle-ci. La corde à double : deux brins de 50 ou 60m permettant de tirer des rappels en grande voie. On l’utilise en « clippant » un brin sur deux afin de réduire le « tirage ». La corde jumelée : deux brins ultra fin (8.9 mm aujourd’hui au plus fin) de 50 ou 60m permettant de tirer des rappels en grandes voies. Plus fine et plus légère qu’une corde à double on l’utilise en « clippant » toujours les deux brins ensembles d’où le terme « jumelée. La corde à simple : généralement utilisée pour la « couenne » (falaise d’une longueur), le diamètre est plus important car on l’utilise sur un seul brin. Les longueurs les plus pratiquées sont autour des 70 et 80m. Les cordes Multi label sont des cordes réunissant toutes ces utilisations : utilisation à simple pour de la « couenne » ou falaise sportive ou en course d’arrête, alpinisme… à double ou jumelée en fonction de la configuration du terrain, pour le rappel… Les cordelettes et les sangles peuvent, quant à elles, servir à de multiples usages : confection de systèmes d’amarrages, de sécurité, de nœuds auto-bloquants, relais…

Le deuxième équipement indispensable à la pratique de l’escalade, c’est le harnais ou baudrier d’escalade. Pour bien choisir votre harnais pour l’escalade, nous avons scindé notre offre en cinq grandes familles en fonction de l’usage de chaque pratiquant(e), du terrain et de votre niveau. Le principe même du baudrier d’escalade est de permettre de connecter un(e) grimpeur(se) à son binôme qui l’assure, afin de protéger le(a) grimpeur(se) en cas de chute sur la paroi. La personne au sol, sera équipée d’un système d’assurage, plaquette, assureur, grigri etc… pour aider à stopper et à retenir le grimpeur pendant sa chute ou son « arrêt ». Pour se reposer en pleine voie, ou lorsque vous êtes arrivé au relais, la vache ou longe (brin de corde muni d’un mousqueton) vous permettra de vous accrocher à un ancrage vous libérant ainsi les deux mains pour commencer vos différentes manipulations.

Le casque d’escalade est, lui aussi, un équipement de protection individuelle indispensable pour la pratique de la grimpe en toute sécurité, au sol comme sur la paroi. Porter un casque en escalade, c’est se protéger efficacement d’éventuelles chutes de pierre, d’une chute la tête en bas ou d’un passage un peu trop près de la paroi. Pour bien remplir son rôle, le casque d’escalade doit être en bon état et bien s’ajuster sur la tête.

Enfin, le matériel dit de connexion est indispensable à votre progression ascendante et descendante. Il comprend les mousquetons, véritables connecteurs entre le grimpeur et la paroi ; les dégaines pour relier la corde au point d’ancrage, les pitons, plaquettes, spits ou broches souvent déjà présents sur la paroi qui peuvent être remplacés par des coinceurs ou friends en artif et bien évidemment les systèmes d’assurage comprenant les descendeurs et descendeurs en 8.


Top