C'est pour ?
Vous voulez faire...

Quelles sont les tentes adaptées pour le bivouac en haute montagne ?

Lors de vos ascensions alpines sur plusieurs jours, passez une bonne nuit, au chaud, est vital. Vous avez fourni d’intenses efforts toute la journée, affronté des conditions météorologiques capricieuses avec du vent, de la neige, du froid. Pour repartir du bon pied et en forme le lendemain, il est très important de se reposer convenablement afin de reprendre des forces. Choisir un équipement de couchage adapté est la clé pour apprécier au mieux cette activité intense qu’est l’alpinisme. Au Vieux Campeur a sélectionné pour vous et vos bivouacs en altitude ou en grand froid, les tentes 4 saisons. Cette gamme est adaptée aux pratiquants qui recherchent la tente la plus résistante possible pour les pires conditions. Principalement prévus pour des conditions hivernales, ces produits sont dotés d’un pouvoir isolant important face au froid. Retrouvez tous nos conseils pour bien choisir votre toile de tente par ici !

Les matelas, gonflables ou autogonflants pour vous isoler efficacement du sol

Les matelas sont un gage de confort pour les alpinistes puisqu’après la tente, il est votre deuxième isolant du froid extérieur. Le choix de votre matelas doit se faire en fonction de quatre critères : le poids, la taille, l’encombrement et la capacité d’isolation. En alpinisme, il est conseillé de ne pas trop se charger afin de se préserver physiquement et ne pas être déséquilibré lors de l’ascension. Pour satisfaire cette demande, optez pour des matelas gonflables légers, inférieurs à 1 Kg, qui vous apporteront confort et isolation. Les matelas autogonflants sont, quant à eux plus lourds et plus encombrants, mais plus confortables. Enfin pour les adeptes de l’ultraléger qui n’ont pas peur de dormir à la dure, orientez-vous vers les matelas mousses.

L’indice d’isolation des matelas, la R-Value, présente sur toutes nos fiches produits, mesure la différence d’isolation entre chaque matelas et leur efficacité thermique. Plus cet indice est élevé, plus l’isolation est importante, en règle générale, plus le matelas est épais, plus cet indice grimpe. Dans certains cas, les garnissages et autres constructions avec fibres synthétiques, duvet, alvéolé ou encore en couches aluminisées, permettent d’avoir un indice R-Value très élevé, mais pour un prix plus élevé, lui aussi.

En haute montagne, le choix de votre sac de couchage est primordial

Le choix de votre tente et de votre matelas étant fait, il vous reste à acquérir votre sac de couchage et votre drap. Ces deux éléments sont la dernière chaîne de votre isolation en bivouac ; il en existe en duvet ou en synthétique. Pour choisir le bon garnissage de votre sac de couchage, il faut déterminer les conditions du bivouac : le milieu, vos vêtements, votre ressenti au froid… Pour affronter un froid sec, le duvet sera votre meilleur allié puisqu’il est très isolant, compressible et léger à transporter. Pour un milieu humide, le synthétique sera plus performant étant donné qu’il ne craint pas l’eau. En revanche, il sera plus lourd et moins compact. Pour le bivouac en altitude, nous vous préconisons les sacs de couchage sarcophage pour vous réchauffer rapidement, dans un sac léger et très compressible. Veillez bien à prendre la bonne taille pour votre sac de couchage, un sac trop grand vous empêchera de vous réchauffer rapidement tandis qu’un sac trop petit ne vous réchauffera pas les extrémités. Enfin, augmentez l’isolation de votre sac de couchage en le complétant d’un drap de sac en coton, polaire, synthétique, laine ou soie. Choisissez la matière de votre drap en fonction de votre environnement ; pour le bivouac en haute montagne, privilégiez la laine et la polaire pour plus de thermicité.


Top