C'est pour ?
Vous voulez faire...

Sous-vêtements


Les sous-vêtements thermiques : le premier niveau pour une isolation thermique parfaite

Comme pour toutes vos activités sportives, les sous-vêtements thermiques sont l’essence même d’une bonne isolation thermique. Pour l’alpinisme, les sous-vêtements techniques vous permettent de conserver la chaleur créée naturellement par votre corps. Toujours conçus avec des matières techniques, en synthétique ou en laine, les sous-vêtements thermiques sont à la fois chauds et respirants. Pour la pratique de l’alpinisme, le choix de vos sous-vêtements thermiques dépend de votre résistance au froid et de votre sudation. A porter en seconde peau, ils sont la première barrière pour conserver votre chaleur corporelle : complétez-les ensuite de vêtements techniques d’alpinisme pour former une isolation en plusieurs couches modulables. Pour un confort optimal, nous vous orientons sur deux catégories de sous-vêtements afin d’alterner efficacement phases actives et phases statiques. En effet, lors de l’ascension, vous fournissez un effort et vous transpirez, en conséquence, il vous faut un sous-vêtement chaud, léger et respirant. En phase statique, en revanche, votre corps se réchauffe beaucoup moins vite, il vous faut alors un sous-vêtement plus chaud et plus douillet qui vous apporte du confort et une sensation de chaleur immédiate.

Tout savoir sur les matières des sous-vêtements thermiques pour la montagne

Laine, synthétique, matières hybrides ? Quels sous-vêtements thermiques choisir pour la pratique de l’alpinisme. Pour être certain(e)s de faire le bon choix, il est essentiel de prendre en compte certains critères tels que votre sensibilité au froid, votre confort, votre réaction face à l’effort… Faisons un petit tour d’horizon des différentes matières qui composent les sous-vêtements thermiques :

  • Le synthétique : certainement la manière la plus rapide à sécher. Les fibres synthétiques ont l’avantage d’être confortables sur la peau et sèchent en un temps record. Aussi, si vous êtes du genre à transpirer, les sous-vêtements techniques en synthétiques sont parfaits pour vous. Evidemment, déclinés en différents grammages, il convient d’adapter l’épaisseur de votre sous-vêtement à l’intensité de votre effort. Par exemple, pour la phase d’ascension, optez pour un sous-vêtement intermédiaire afin de ne pas surchauffer. A l’inverse en phase statique, pour le bivouac notamment, on est à la recherche du réconfort : préférez un sous-vêtement douillet, bien molletonné.
  • La laine : une matière ancestrale qui a bien évolué. La laine existe depuis la nuit des temps parmi les vêtements de montagne. Anciennement en cape et gilet en grosse laine, elle est aujourd’hui travaillée pour être portée confortablement à même la peau. Le plus gros avantage de la laine, c’est sa capacité de thermorégulation ; en effet, capable d’absorber jusqu’à 1/3 de son poids en eau, elle continue à tenir chaud même mouillée. Vous êtes sensible au froid et transpirez peu ? La laine de mérinos est parfaite pour vous. Cela dit, elle conviendrait même à quelqu’un qui transpire beaucoup mais le vêtement s’en retrouverait alourdi et mettrait trop de temps à sécher.
  • Les matières hybrides : un subtil mélange de laine et de synthétique. Vous transpirez beaucoup et être particulièrement sensible au froid ? Optez pour des sous-vêtements aux constructions hybrides. La laine présente assure la thermorégulation du corps tandis que les fibres synthétiques accélèrent considérablement le temps de séchage : un parfait compromis.


Top