C'est pour ?
Vous voulez faire...

Matériel de cascade de glace


Quel est le matériel nécessaire pour la cascade de glace ?

A l’instar du matériel d’alpinisme, nous ne pouvons définir une liste type du bon matériel de cascade de glace : tout dépend de votre encadrement et de vos conditions de sortie. En revanche, certains équipements restent tout de même indispensables voire obligatoires. C’est le cas du baudrier, casque d’alpinisme, crampons, piolets, broches à glace, couteau, lampe frontale, mousquetons, outils d’amarrage, cordelette.

Comment choisir son matériel de cascade de glace ?

Les vendeurs experts d’Au Vieux Campeur vous accompagne dans le choix de votre matériel pour la haute montagne.

  • La lampe frontale doit avoir une intensité de lumière de 300 lumens minimum pour une excellente puissance d’éclairage. Pour la cascade de glace, privilégiez une lampe frontale à piles pour ne jamais tomber en panne de lumière. Attention, notez out de même qu’un certain nombre de lampes frontales puissantes fonctionnent à batterie, à chacun selon sa pratique.
  • Pour le choix de votre harnais d’alpinisme, vous allez, en fonction de la pratique, privilégier le poids, la compacité ou le confort. Analysez le nombre de porte matos (broches à glace, pitons, coinceurs…). Le piolet est à choisir en fonction de votre taille et de votre programme. Plus l’ascension est raide, plus le piolet doit être court. Lors d’une pratique technique, on préfèrera un piolet cambré pour l’utiliser comme une rampe.
  • Les crampons pour la cascade de glace peuvent être automatiques, semi-automatiques ou à lanières. Le crampons autos ou semi-autos tiennent mieux sur la chaussure d’alpi mais nécessite obligatoirement unchaussre à débords. Enfin, le dernier critère pour bien choisir vos crampons est le nombre de pointes. En effet, les crampons habituels de 4 à 6 pointes sont aujourd’hui réservés à la pratique de la randonnée glaciaire. Pour évoluer en cascade de glace, mieux vaut s’équiper de crampons 12 à 14 pointes, beaucoup plus performants.
  • Le casque d’alpinisme est l’élément de sécurité indispensable pour vous protéger efficacement de petites chutes de glace, des impacts non volontaires contre la paroi… A l’essayage, votre casque doit parfaitement englober votre tête et tenir en place sans attacher la jugulaire. L’avant du casque doit être positionné au milieu du front, parallèlement aux sourcils avec une visière pour protéger vos yeux d’éventuelles projections de glace. La construction des casques ne cesse d’évoluer pour vous proposer des casques d’alpinisme, légers mais résistants.


Top