Univers Hiver

Ski nordique : matériel, chaussures

Besoin d'un peu d'aide ? Laissez-vous guider

Techniques classiques :

Définition : action alternée des jambes et des bras. Ce geste se décompose par l’impulsion et la phase de glisse. Le transfert du poids du skieur est indispensable pour bien réaliser le geste.

Il existe deux styles de poussée :

La poussée simultanée

Utilisation : sur plat, plat descendant Action dans laquelle la propulsion est faite par les deux bras qui travaillent en même temps. Cette technique est utilisée sur des terrains plats et plats descendants où la vitesse du skieur est suffisante pour que celle-ci soit maintenue uniquement par ce geste.

• Le pas 2 en 1

Utilisation : descente et plat descendant Descriptif du geste : le pas 2 en 1 est la combinaison d’un pas alternatif sans bâtons avec une poussée simultanée des deux bras. Ce pas s’utilise lorsque la vitesse est trop rapide pour maintenir un pas alternatif, mais insuffisante pour employer une poussée simultanée seule.

 

Techniques skating :

• Pas de patineur 2 temps

Utilisation : en montée Pour 2 poussées de jambe correspond une poussée simultanée sur les bâtons. La première poussée de jambe s’accompagne de la poussée des 2 bras. La deuxième poussée de jambe s’effectue seule et s’accompagne du retour des bras vers l’avant.

• Pas de patineur 2 temps combiné

Utilisation : sur plat et en plat descendant La définition du geste est la même que pour le pas de patineur 2 temps, seule la synchronisation bras/jambe diffère (léger décalage entre la poussée de bras et la poussée de jambe).

• Pas de patineur 1 temps

Utilisation : sur plat, plat montant et début de montée. Chaque poussée de jambe est renforcée par une poussée simultanée des bras sur les bâtons.

• Demi-pas de patineur

Le demi-pas de patineur consiste en une poussée simultanée des bras sur les deux bâtons renforcée par l’impulsion d’une jambe ski divergent. Le ski de glisse restant parallèle à la trace.

 

Bien choisir ses skis et cibler le type de gamme que l’on recherche

Le choix d’une paire de skis peut s’avérer être un véritable casse-tête. Même si il est vrai qu’une partie des skieurs identifient leurs besoins et leurs envies, il en est également une majorité qui n’arrivent pas à cibler clairement leurs besoins. Dans ce cas, il est de bon ton de se faire une liste de questions relatives à l’utilisation du matériel afin de réduire de manière significative le nombre d’hypothèses de choix.

Par exemple :

Combien de fois par semaine vais-je utiliser mon matériel ?

1 fois ; 2 fois ; entre 3 et 5 fois…

Lorsque je vais skier ; combien de temps dure ma sortie ?

1 h ; 1 h 30 ; 2 h ; entre 2 h 30 et 4 h… Lorsque je vais skier, quelles sont mes limites ? La technique ; le physique ; les deux ; aucune ; le temps que j’ai pour mes loisirs.

Quel est mon plus grand plaisir lorsque je skie ?

Le contact de la nature ; me dépasser physiquement ; m’entraîner pour des longues distances ; skier avec mes amis ou ma famille ; être seul et profiter du silence ; m’entraîner physiquement pour une autre discipline ; me promener.

Selon la réponse à la question no 1 et votre fréquence d’utilisation, quel budget êtes-vous prêt à mettre dans votre achat de matériel (skis + fixations) ?

Entre 100 et 150 € ; entre 150 et 200 € ; entre 200 et 300 € ; entre 300 et 400 €; 400 € et plus.

Avez-vous une autre pratique de sport d’endurance complémentaire avec le ski de fond ?

Cyclisme ; marche nordique ; trail-running ; aviron ; natation ; aucune ; plusieurs.

Enfin, quel est votre critère de choix le plus important ?

L’apport technique du produit ; la progression physique qu’il va m’apporter ; m’entretenir et m’aérer ; l’esthétique du produit ; me faire plaisir ; le confort d’utilisation ; le côté pratique du produit ; la facilité d’utilisation. Après ces quelques questions, vous arriverez déjà un peu mieux à cibler vos besoins et vous trouverez très probablement un ski en harmonie avec votre perception de la pratique du ski.